[Divers] Vanillaware, ces génies de la 2D !

Je fais rarement ce genre d’article sur le Blog mais pour le coup, étant présentement en train d’en prendre plein les mirettes sur Muramasa Rebirth, j’avais envie de parler un peu du parcours de Vanillaware, développeur japonais de jeux vidéo atypique également connu sous l’exclamation « mais bordel putain que c’est beau ».

Ça me fait presque bizarre de parler d’un développeur japonais tant depuis quelques années je me suis considérablement éloigné des productions du soleil levant pour ne toucher quasiment plus que des titres occidentaux. Autant ado j’étais un fou furieux du Japon et de sa culture, autant en vieillissant j’avoue m’en détacher de plus en plus… Bref, je ne suis pas non plus un fanatique de Vanillaware mais en tant qu’amoureux de la 2D, il s’agit d’un développeur que je suis avec beaucoup d’attention.

Muramasa-2
La première fois que j’ai entendu parler d’un jeu Vanillaware c’était avec Odin Sphere sur Playstation 2. Le jeu a eu la chance de franchir les frontières européennes en mars 2008 grâce à Square-Enix et j’ai de suite été bluffé par la qualité des graphismes 2D du titre. En ces temps de 3D, j’ai toujours apprécié que des développeurs se lancent dans un soft 2D en profitant de la puissance infinie des machines actuelles.

Cela donne des titres aux graphismes enchanteurs à l’image de Legend Of Mana, SaGa Frontier 2, Rayman Origins / Legend ou plus récemment Dust An Elysian Tail pour ne citer que les jeux qui me sont venus immédiatement à l’esprit.

Avec les bécanes actuelles, les développeurs ont vraiment moyen d’envoyer du très lourd et de pondre des graphismes 2D dépassant nos plus folles espérances. Et à ce jeu là, Vanillaware est au dessus de la masse.

Le studio a été crée à Osaka en février 2002 sous le nom de Puraguru par quelques anciens employés d’Atlus, parmi lesquels Georges Kamitani qui s’était distingué avec Princess Crown sur Saturn en 1997.

PC-New
Princess Crown est considéré comme le premier titre « officieux » de Vanillaware dans la mesure où il en pause les bases, soit très grossièrement un A-RPG tendance Beat Them All à scrolling horizontal avec une belle 2D et des décors en 3D. On n’est certes pas encore au standard graphique qui sera celui de Vanilla, mais c’est tout de même du beau niveau pour la défunte 32 Bits de Sega.

PC-New-2
Le jeu sera d’ailleurs réédité sur PSP en 2005 mais ne franchira toujours pas les frontières du Japon.

Le premier titre développé officiellement par le studio est donc Odin Sphere sorti en mai 2007 au Japon / USA et en mars 2008 en Europe sur Playstation 2. Il a la particularité d’être sorti un mois après le second projet de Vanillaware, GrimGrimoire, paru en avril 2007 au Japon (septembre en Europe) mais dont le développement n’a commencé qu’à la fin de celui d’Odin Sphere.

Odin-Sphere
En effet, le développement d’Odin Sphere s’est terminé à la fin de l’année 2006 mais l’éditeur, Atlus, a préféré attendre mai 2007 pour sortir le jeu afin qu’il n’y ai pas de conflit avec la sortie de son RPG maison Persona 3.

Si Odin Sphere est dans la pure veine Vanillaware avec un A-RPG au scrolling horizontal et des combos à outrance, GrimGrimoire est un jeu de stratégie en temps réel. Les deux titres sont dirigés par le Président George Kamitani et partagent des graphismes 2D somptueux à une époque où tous les éditeurs ne jurent plus que par la 3D.

OS-GG-2
A noter que les deux titres sont également sortis sur le PSN américain en 2011.

Vanillaware va ensuite co-développer avec Ashinaga Oji-san le mignon Kumatanchi, sorti sur Nintendo DS en septembre 2008 uniquement au Japon. Le jeu est un Animal Crossing-like mettant en scène des personnages anthropomorphiques dans une ville Zoo. C’est mignon tout plein avec de jolis graphismes 2D très colorés mais on est à mille lieux des productions bestiales habituelles de la boite. Kamitani n’y est d’ailleurs pour rien.

Kumatanchi
C’est en 2009 que Vanillaware et George Kamitani claquent leur chef-d’œuvre avec Muramasa : The Demon Blade sur Nintendo Wii. Le jeu, sorti en avril au Japon puis en septembre aux USA et novembre en Europe, revient au style de prédilection du studio : un A-RPG tendance Beat à scrolling horizontal avec des combos monstrueux et des graphismes absolument époustouflants se situant dans le Japon des Samouraïs et des Katanas. La 2D et le chara design atteignent ici des sommets mais c’est surtout l’animation qui bluffe. Les décors sont d’une richesse infinie et les voir s’animer sous nos yeux est un émerveillement permanent.

Muramasa-1
Le titre sera réédité avec bonheur sur Playstation Vita en 2013 (mais uniquement en démat’ en Europe) sous le titre de Muramasa Rebirth ; puis, plus anecdotiquement, sur le Virtual Shop de la Wii U en 2015.

MR
Vanillaware enchaine en septembre 2011 avec un jeu exclusif à la PSP et au marché japonais : Grand Knights History. Le titre conserve des graphismes 2D impressionnants mais s’oriente vers un gameplay beaucoup plus traditionnel en matière de RPG.

DKH
L’absence de Kamitani à la direction n’y étant probablement pas étrangère.

Dragon-Knight-History
La lignée des jeux couvés par George Kamitani reprend finalement en 2013 avec la sortie du très remarqué Dragon’s Crown sur Playstation 3 et Playstation Vita en cross play. On retrouve tous les ingrédients classiques de la firme avec un A-RPG à scrolling horizontal flirtant allègrement vers le Beat Them All et proposant des graphismes 2D somptueux.

DC
Si le chara design est toujours aussi soigné (ah la sorcière…), cette fois Kamitani et sa team situent l’action dans un univers médiéval et proposent un nouveau système de jeu multijoueurs.

Dragons-Crown
Pour l’avenir, le studio va régaler les amoureux de la PS Vita avec la sortie d’un remake HD d’Odin Sphere intitulé Odin Sphere : Leifthrasir. Le jeu sortira au Japon en janvier 2016 sur les trois plates-formes de Sony. La console portable aura donc le privilège d’avoir accueillie les trois titres majeurs estampillés Vanillaware / Kamitani.

Espérons que la sortie européenne ne se fasse pas trop attendre !

Publicités

4 réflexions au sujet de « [Divers] Vanillaware, ces génies de la 2D ! »

  1. Fantomiald

    Oui Muramasa est juste superbe, une véritable perle.
    Mais faudrait dire aux éditeurs d’arrêter de faire en sorte de devoir terminer 4 ou 5 fois le jeu pour le platiner.
    Ça m’a vite gonflé…

    Répondre
    1. Zhou Auteur de l’article

      C’est clair, pour Muramasa c’est abusé, en plus tu dois récupérer tous les sabres à chaque fois ! Si tu ajoute les DLC où il faut aussi terminer en mode Fury, bonjour l’enfer !

      Répondre
  2. NeoDandy

    En dehors des exigences liées au Platine, tu mets en lumière un studio-artiste du jeu vidéo. Avant la PSVita, je dois avouer que je connaissais peu voire pas VanillarWare. Esthétiquement, ils manient la finesse de la 2D. Du point de vue du Gameplay, la simplicité paye et s’associe avec les supports en question. Dragon’s Crown avait été une vraie surprise : mêler la fantasy européenne et le folklore nippon est un mélange assez curieux, plutôt efficace et assez insoupçonné. J’ignore les ventes totales du jeu en question, mais j’imagine que l’absence de traduction ne permet pas souvent à leurs titres d’atteindre un rang populaire. Ce qui est bien regrettable …

    Répondre
  3. Ping : [Top] Les 5 jeux que j’attends le plus fin 2015 | What The Fuck Boy ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s