Archives pour la catégorie 100 %

[100 % DLC] Watch Dogs 2 : Sans Compromis


Après un premier DLC pas folichon mais tout de même assez développé, Ubisoft sors coup sur coup les deuxième et troisième DLC de Watch Dogs 2. A savoir une nouvelle aventure solo, Sans Compromis, et un nouveau mode multijoueurs, ConfrOntation.

Le nouveau mode online est gratuit mais totalement instable de telle sorte qu’il est quasi impossible de joueur une partie sans être déconnecté. J’ai donc directement lâché l’affaire en attendant un hypothétique patch.


Je me suis donc gentiment acquitté de mes 10 € sur le PSN pour télécharger la nouvelle aventure de Dead Sec, Sans Compromis. Si, pour le même prix, le premier DLC offrait quelques heures de jeu, on est très loin du compte avec cette nouvelle fournée.

Un seul petit trophée argent (contre cinq pour le précédent), une mission divisée en une poignée de sous-missions dont certaines sont juste des cinématiques… Résultat ? 30 minutes de jeu et encore parce que je suis mort bêtement sur une mission et que j’ai du recommencer au début.


Absolument aucune difficulté ou originalité à l’horizon. Avec l’équipement au complet il n’y aucun challenge. A 10€ ce DLC est une pure arnaque de la part d’Ubisoft qui nous livre une pseudo histoire dans la milieu du porno sans le moindre intérêt. Pour dire, la majeure partie des missions sont des hacks par caméras…

Honteux.

[100 % DLC] Watch Dogs 2 : Conditions Humaines


Après l’obtention express du Platine j’ai directement enchaîné sur le premier DLC de Watch Dogs 2 : Conditions Humaines, disponible depuis quelques semaines au prix de 14,99 € sur le PSN. Cette nouvelle aventure propose trois nouvelles opérations solo et une nouvelle opération coop pour une durée de vie tournant autour des 3-5 heures.

Autant l’aventure principale et l’obtention du Platine se sont déroulées de manière très fluide, autant je me suis arraché les cheveux sur ce DLC pour lequel pas grand chose n’a roulé malgré la simplicité des missions.


Pour commencer, après avoir installé le DLC, impossible de trouver les nouvelles missions intitulées « Opérations DLC » dans l’application Dead Sec. J’ai installé puis désinstallé l‘add on, redémarré le jeu plein de fois, etc… Mais impossible de trouver ces putains de missions. J’ai donc réalisé plusieurs opérations secondaires, atteignant au passage le niveau maximum du personnage, car j’avais lu sur plusieurs forum que ça pouvait venir de là.

Finalement en relançant la console le soir même, les missions sont apparues. Je suis incapable de vous dire s’il fallait faire un minimum de missions annexes, si c’était lié au niveau de Marcus ou si c’est un pur hasard…

J’ai donc pu enfin me lancer dans l’aventure. J’ai bouclé très rapidement les trois missions solo qui sont plutôt facile et guère passionnantes. Comme d’habitude, en usant et abusant du drone et du buggy, couplés aux bombes explosives, c’était une vraie formalité. Je me suis juste rendu fou sur le passage avec l’espèce de puits de serveurs puisque je n’avais pas compris qu’on pouvait contrôler un buggy posé sur une étagère.


Le gros du DLC c’est la mission coop Libéré, Délivré qui vous propose de partir sur les traces d’un hacker légendaire.

Cette opération contient neuf sous-opérations qui vous permettent d’en débloquer une dixième qui, une fois terminée, fait tomber le trophée Belle prise. Contrairement à d’habitude, l’application Dead Sec ne vous permet pas de suivre votre progression et le jeu ne vous propose qu’un choix de deux missions à chaque fois.

A ce jour, les conditions pour débloquer la dixième mission, Un grand buffet, sont très floues et diffèrent sensiblement pour chaque joueur. Voici ce que je sais :

Il est préférable de faire les missions seul et offline pour les rendre plus facile et éviter de parasiter sa progression avec celle des joueurs rencontrés sur le net. J’ai donc coupé la connexion internet de ma PS4 pour faire les missions hors ligne.


Sur Playstation Trophies ils disent de faire les neuf sous-missions pour débloquer la dixième. J’ai donc veillé à bien faire chacune des neuf une seule fois. Étant précisé que si l’appli vous propose deux missions que vous avez déjà fait, il vous suffit de redémarrer le jeu pour vous en voir proposer deux autres.

Malheureusement, après les neufs missions pas de Un grand buffet. Sur internet, certains joueurs expliquent avoir débloqué la fameuse opération après 5 missions, d’autres après 10, d’autres après 20, bref, le bordel.

J’ai donc réalisé deux ou trois opérations de plus que j’avais déjà complétées, puis j’ai refait à nouveau Deals ruinés, caisses volées. J’avais lu sur internet que pas mal de joueurs avaient débloqué la dernière mission suite à celle-ci et effectivement ça été mon cas. Hasard ou pas, je n’en sais rien. Toujours est-il que j’ai pu boucler Un grand buffet et avoir le trophées.

Voici la liste des dix missions de Libéré, délivré :

  • Voiture et code
  • Contre la montre
  • Roule au compresseur
  • Sabotage explosif
  • Un ami dans le besoin
  • La fille de l’air
  • Deals ruinés, caisses volées
  • La voie de l’échec
  • Ce qui est à toi est à moi
  • Un grand buffet

Les missions reprennent six objectifs plus ou moins faciles :

Voler des disques durs : c’est très simple à réaliser. Restez en dehors de la zone et déployez votre drone. Allez tranquillement tuer le porteur du disque dur en lui balançant une bombe explosive puis envoyez votre buggy récupérer le disque dur par terre (avec triangle). Incognito !


Voler et livrer un véhicule : très simple également. Nettoyez la zone avec le drone et les bombes explosives et, quand il n’y a plus personne, allez tranquillement chercher le véhicule. Pour la mission où la voiture se trouve dans un hangar près de l’eau, ouvrez la porte avec le drone, prenez le contrôle du véhicule a distance pour le faire sortir délicatement, fermez la porte et allez tranquillement le chercher.

Stopper trois piratages : même si vous êtes pressés par le temps, c’est très simple dans la mesure où il vous suffit d’envoyer le drone pour télécharger et de placer Marcus à l’abri. Pour la première, en allant sous la passerelle vous pourrez escalader et entrer dans la zone de piratage tout en restant sur un toit à l’abri des regards. Pour la deuxième il faut être un poil bourrin. Enfin, pour la troisième vous pouvez rester dans la rue, collé au mur, hors de la zone rouge !

Libérer un prisonnier : comme pour les véhicules, nettoyez la zone avec le drone et allez tranquillement chercher le prisonnier avec Marcus quand il n’y a plus personne.

Détruire les cargaisons : le plus simple, il vous suffit de balancer une bombe avec le drone ou le buggy. Généralement vous devez pirater le brouilleur d’un garde avant et le couper avec le bouton triangle.


Télécharger des données : le plus chiant ! Commencez par nettoyer le zone puis trouvez-vous un endroit discret. Le toit au dessus de l’ordinateur est souvent efficace. Avant de télécharger, sécurisez tous les accès avec des bombes en appuyant sur L1 + carré. Dans certains cas aucun ennemis ne viendra, dans d’autres des renforts débarquerons en masse. Le plus énervant est incontestablement le bateau où vous verrez spammer des ennemis de nulle part… Personnellement je me suis placé dans la pièce à côté en fermant bien les portes. De manière générale, cherchez tranquillement un spot en hauteur où vous serrez tranquille et parfois même en dehors de la zone de danger.

Ubisoft a annoncé d’autres DLC à venir avec très certainement de nouveaux trophées. Je serais ravi de retrouver Marcus le temps de quelques opérations que j’espère plus « évidentes ».

[100 % DLC] Assassin’s Creed Unity : Dead Kings

ACU
Immédiatement après avoir bouclé le Platine d’Assassin’s Creed Unity je me suis lancé dans le seul DLC du jeu : Dead Kings. Cette aventure additionnelle est disponible gratuitement sur le PSN et elle permet de prolonger un peu le plaisir du côté des catacombes de Saint-Denis.

Il est d’ailleurs recommandé d’attendre d’avoir obtenu le Platine avant de se rendre à Franciade via la calèche près du Café Théâtre, sous peine de voir certains trophées du jeu principal se bloquer.

Assassin's Creed® Unity_20160206164317
J’ai trouvé Dead Kings plus intéressant et plus agréable à compléter que le faiblard Jack l’Éventreur de Syndicate. Globalement cette aventure se boucle plus rapidement et elle vous offre le grand plaisir de conserver votre équipement de Poney, ce qui facilite grandement l’avancée dans les mémoires.

L’ambiance est un peu plus sombre et mystérieuse que dans l’aventure principale et j’ai bien aimé le côté « ténébreux » (avec beaucoup de guillemets) d’Arno.

Sinon c’est du très classique !

Deux trophées, Fragment d’Eden et Liaison hydrogène, sont liés à la poignée de mémoires supplémentaires et aux défis afférents. Rien de sorcier, les mémoires sont courtes et les défis dans la pure lignée du jeu principal. Une formalité qui fera probablement tomber Combattant de la liberté (tuer 15 chefs pilleurs) au passage.

Assassin's Creed® Unity_20160210133632
L’héritage de Suger reprend le concept des énigmes de Nostradamus, toujours aussi chiant mais plus rapide vu la faible dimension de la carte.

Il y a trois avants-postes à libérer, comme dans Syndicate ou Far Cry, pour le trophée Libérateur. Vous avez juste à zigouiller deux-trois gus dans une zone définie. Un coup de pistolet à bonne distance vous fera gagner du temps même si votre épée surpuissante n’aura pas beaucoup de mal à découper vos faibles opposants.

Le trophée Règne de la Terreur se fait immédiatement après l’acquisition du Mortier Guillotine. Vous avez un gros groupe d’ennemis en contre-bas et tout le temps pour bien viser.

Fraternité propose une mission coop et une mission vol. Je n’ai trouvé aucune partie publique mais je n’ai eu aucun mal à les faire offline. La mission coop est un poil longue mais passe facile car l’énergie des gardes revient en totalité si vous êtes désynchronisé.

Assassin's Creed® Unity_20160208094556
Enfin, Liaison hydrogène, cité plus haut, vous demande également de compléter le DLC à 100 %, ce qui sous-entend de :

Terminer toutes les mémoires à 100 %, faire les missions coop et vol, compléter les trois avants postes, faire tous les récits, résoudre tous les meurtres (au pire en accusant tout le monde), synchroniser tous les points de vue, terminer les énigmes de Suger et récupérer tous les items (Bicornes, coffres et artefacts).

La plupart de ces pré-requis seront réalisés dans le cadre des précédents trophées et il ne vous resteras en gros que les quelques collectibles (sur et sous terre) et deux ou trois récits tout pourris.

[100% DLC] Assassin’s Creed Syndicate : Jack l’Eventreur

Jack
Après avoir platiné avec grand plaisir le dernier opus de la saga Assassin’s Creed, j’étais bien obligé de me lancer dans le DLC de Jack l’Éventreur afin d’obtenir un beau 100% de completion. Le premier contenu additionnel de Syndicate est sorti peu avant Noël et se monnaye dans un classique 15€ bien que les soldes du PSN m’ont permis d’économiser deux ou trois euros.

Le DLC se déroule quelques années après l’histoire principale et vous met aux prises avec, ô surprise, le légendaire Jack l’Éventreur. Passage presque obligé pour un jeu se déroulant dans le Londres victorien. Vous contrôlez de nouveau Evie, qui a pris un gros coup de vieux et qui viens tout juste de rentrer des Indes. Le jeu vous propose également de prendre le contrôle de Jack lors de trois séquences, ce qui ne change pas le système de jeu mais c’est plutôt sympathique.

Assassin's Creed® Syndicate_20160112233518
Le gameplay a très légèrement évolué puisqu le DLC introduit un système de peur que vous pouvez provoquer chez vos ennemis grâce à divers combos ou accessoires. Au final cela ne change pas grand chose au gameplay de base mais ça vous donne un vague sentiment de nouveauté.

Il vous faudra une poignée d’heure pour venir au bout de l’enquête sur Jack l’Eventreur et obtenir le 100%. THC a sorti un guide (utile) évaluant la difficulté à 3 et le temps nécessaire à 8 heures. Je partage pour le temps, un peu moins pour le challenge qui est assez faible et se rapproche plutôt d’un petit 2 à l’image du jeu principal.

Je n’ai pas énormément accroché à l’histoire un peu poussive mais c’est avec plaisir que j’ai prolongé l’aventure Syndicate. Les missions sont toutefois très classiques, si ce n’est l’ajout d’enquêtes évoquant fortement le gameplay de Murdered Soul Suspect.

Assassin's Creed® Syndicate_20160113181404
Concernant les trophées c’est également du très classique !

Outre le seul trophée lié à l’histoire (Un secret bien gardé), la plupart des trophées tomberont sans trop faire attention à l’image de Violence (30 éliminations violentes), Keep Calm and Carry On, Incarnez la frayeur ou Alors, on a peur ? (200 frayeurs). Il faut dire que les prérequis des trophées sont assez bas.

Le plus long sera bien évidemment Eventrologue qui demande une synchronisation de 100% sur l’intégralité du DLC et non pas seulement sur les missions principales. Vous devrez donc récupérer tous les coffres, affiches et bugs Helix, mais également terminer à 100% les activités d’associés. Il n’y a absolument rien de sorcier et la quête de ce trophée fera tomber naturellement tous les autres, dont La nouvelle terreur de Whitechapel puisque vous finirez le jeu avec toutes les compétences.

Assassin's Creed® Syndicate_20160117214857
Pas de conseils particuliers, si vous avez platiné le jeu ce DLC sera une pure formalité. Pour ma part j’enchaîne sur Unity (et sa mise à jour de 6 Go). Après une poignée de minutes de jeu, on se rend compte à quel point Syndicate est meilleur avec des graphismes plus fins, une maniabilité plus précise et intuitive, mais surtout des combats à main nue autrement plus bestiaux !

[100 % DLC] Far Cry 4 : La Vallée des Yétis

Contrairement au précédent épisode, Far Cry 4 accueille des DLC contenant de nouveaux trophées. C’est une bonne occasion de se replonger dans cet excellent jeu mais c’est surtout beaucoup plus vendeur pour Ubisoft. La preuve c’est que je lai acheté le jour de sa sortie sans sourciller.

La Vallée des Yétis, disponible depuis un peu plus d’une semaine, vous propose de sauver Ajay d’un bien mauvais pas puisque le nouveau caïd du Kyrat se retrouve coincé au fin fond de la montagne après un crash d’hélicoptère. Manque de bol, le lieu n’est pas très accueillant et regorge de fanatique religieux, d’animaux belliqueux et de Yétis énervés.

Far Cry® 4_20150319005220
J’ai platiné Far Cry 4 au début du mois et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé Ajay pour une nouvelle (brève) aventure. Vous ne serez clairement pas dépaysé puisque le DLC est identique au jeu. Enfin, avec un peu plus de neige.

Même si on commence l’histoire dépourvu de son arsenal, de ses compétences et de ses objets, l’ensemble se regagne très vite grâce au niveau système de coffre à peaux et à la générosité du DLC en matière d’expérience. En quelques minutes vous aurez tôt fait de transformer à nouveau Ajay en machine de guerre implacable.

Les trophées proposés par le DLC ne sont pas très difficiles et devrait vous tenir 5-6 heures, soit l’équivalent de l’aventure puisque les récompenses couvrent parfaitement les points importants du jeu. Sur les 7 trophées, 3 sont liés à l’histoire, 2 à la réalisation des quêtes d’améliorations et enfin 2 concernent le déboitage de Yétis.

Far Cry® 4_20150319003656
Le DLC vous demande de survivre 5 jours en protégeant une station-relais. La journée vous avez une mission liée à l’histoire et le soir une nuit de défense. En tout il faudra passer cinq nuits à contenir les assauts ennemis.

Passé la première nuit vous avez accès à la Vallée des Yétis et aux quêtes d’améliorations de la station-relais. Je me suis immédiatement concentré sur la réalisation de l’ensemble de ces quêtes pour débloquer Constructeur, renforcer mon camp en vue des attaques et booster au maximum les compétences / armes d’Ajay.

Cela m’a permis d’être assez costaud pour passer tranquillement les missions de jours et les attaques nocturnes. Les derniers jours demandent un poil de doigté mais le DLC offre munitions et seringues de soins à profusion.

Far Cry® 4_20150319003909
Enfin, la chasse des Yétis est une formalité puisque l’on en croise un bon nombre sur la map et qu’ils respawnent très vite au même endroit. Les tuer est tout aussi simple : quelques balles de gros calibres ou grenades dans le buffet et une bonne vieille exécution des familles.

Le fait d’avoir fait Far Cry 3 et 4 au cours des deux derniers mois m’a beaucoup facilité le DLC et je me suis éclaté à exécuter sournoisement un maximum d’ennemis. Je trouve ces exécutions vraiment bien foutues avec des animations violentes à souhait.

La Vallée des Yétis n’apporte pas grand chose au schmilblick et surfe sur la mode des DLC mais c’est toujours agréable de prolonger l’expérience quand on aime le jeu, surtout que les trophées ne sont pas du tout prise de tête et qu’aucun n’est lié au multijoueur. Après j’ai toujours autant de mal à accepter cette manie de proposer des aventures supplémentaires à 12,99 € en frustrant les amateurs de 100 % par l’ajout de nouveaux trophées…