Archives pour la catégorie Bricolages

Game Boy Refresh #04 : La réparation des pixels morts et le drame

Après le grand nettoyage de la coque et des parties plastique de la machine, il est grand temps de se lancer dans la bidouille électronique. Un domaine pour lequel je suis totalement novice et potentiellement très mauvais.

Si vous avez lu le premier article de la série Game Boy Refresh, vous savez probablement que j’ai acheté volontairement un Game Boy tout pourri avec des pixels morts car je voulais absolument tester la technique de la réparation des bandes de pixels manquantes.

IMG_4092 copy
Une technique assurément révolutionnaire aperçue sur Nes Pas ? et A Game Boy Is Me avec chacun un outil différent : fer à repasser ou fer à souder.

N’étant pas totalement doué de mes dix doigts, j’ai opté pour la technique un peu plus fine du fer à souder.

Sans vouloir vous spoiler la fin de l’article et le suspens insoutenable quant au résultat de mon expérience, je tiens à préciser deux choses : oui ça marche nickel et non je ne suis définitivement pas doué.

Bref. Commencez par décoller le bout de caoutchouc noir sous l’écran. Ça s’enlève très facilement.

IMG_4093 copy
Mettez en marche la console pour mettre à jour les bandes de pixels manquantes et testez la technique avec le bout d’un tournevis. En appuyant en bas de l’écran, sur la nappe apparue à la place du caoutchouc, et sous les bandes manquantes, vous verrez réapparaitre comme par magie les pixels morts.

IMG_4094 copy
Là, si votre problème est superficiel, le site Game Design Scrapbook (dans un super billet sur le ravalement de plusieurs Game Boy) donne une technique facile : collez une bande supplémentaire qui viendra appuyer sur la nappe lorsque vous refermerez le Game Boy.

Si cela ne marche pas, il faut passer aux choses sérieuses ! Faites chauffer le fer à souder.

Là appuyez avec votre fer à souder directement sur la nappe jusqu’à ce que les pixels reviennent et se stabilisent après avoir fais le yoyo. L’écran va noircir mais c’est temporaire.

IMG_4096 copy
Mais… Comme je ne suis vraiment pas doué, j’ai beaucoup trop appuyé et j’ai cassé la fine barrette de plastique sous la nappe. Si bien que les pixels morts sont toujours là et que je ne peut plus les réparer.

Il ne me reste plus qu’à acheter une autre Game Boy pour pas cher (denrée très rare en ces périodes de folies rétrogaming) ou trouver un système pour réparer cette barrette de plastique et repartir de plus belle dans mon projet !

IMG_0626 copy
En attendant, stand by…

Publicités

Game Boy Refresh #03 : Le nettoyage

Après avoir démonté la bête, il est grand temps de passer au nettoyage et on peut dire que la console en a bien besoin. Pour cela j’utilise une technique d’enfer donnée sur son blog par le grand spécialiste du nettoyage de console : Rétroblogueur.

Il recommande d’utiliser du Carolin Ultra Dégraissant au Savon de Marseille (en bouteille pistolet) et force est de constater que ce produit est miraculeux ! Pour cela, faite tremper toutes les parties plastiques de la console dans un grand bain composé d’eau très (très) chaude et d’une bonne rasade de Carolin. Laissé agir une vingtaine de minutes puis frotter à la brosse à dents les zones les plus encrassées si la trempette n’a pas suffit.

IMG_4067 copy
Normalement, après ça votre console devrait être de la première fraicheur ! Outre le présent Game Boy, j’ai également appliqué cette technique sur ma vieille PC Engine toute sale, et le résultat s’est avéré dés plus probant.

Il ne vous reste plus qu’à laissé sécher les pièces avant de remonter ou de passer à la suite des opérations.

IMG_4090 copy
Depuis le dernier billet, j’ai reçu le cache piles de remplacement que j’avais commandé sur eBay (2,95 $ + 3,50 $ de FDP). Avec le nouvel écran et le kit d’éclairage, j’ai donc tous les composants de rechange de mon Game Boy.

IMG_0623 copy
Je suis toutefois assez déçu du rendu de ce cache qui n’est pas du tout de la couleur « normale » d’un Game Boy, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous. Heureusement je l’ai payé bien moins cher que les prix pratiqués par certains vendeurs français…

IMG_0627 copy
Un détail à corriger plus tard !

J’ai également tout mon attirail pour me lancer dans la réparation des pixels morts et la pose du rétroéclairage : un fer à souder Campingaz acheté environ 15 € à Leroy Merlin, du fil de soudure, une pince à dénuder et des petites pinces Dexter.

IMG_0629 copy
Les choses vraiment sérieuses et compliquées vont commencer !

Game Boy Refresh #02 : Le démontage

Dans le premier billet je vous avez présenté le sujet brièvement. Ce coup-ci on rentre dans le vif de l’action avec un démontage en règle de la bête !

Pour cela vous n’avez besoin que de votre tournevis Triwing, d’un petit tournevis cruciforme (j’ai acheté le mien à Auchan pour 0,90 €) et de zéro force. En effet, les vis sortent comme dans du beurre, ça change…

Après avoir enlevé les 6 vis derrière la coque avec votre Triwing, vous pouvez ouvrir le Game Boy en deux comme ça :

Maintenant il faut détacher les composants électroniques de la coque à l’aide du cruciforme. Rien de bien compliqué ! Commencez par dévisser les 10 vis de ce côté :

Puis les 4 de l’autre côté :

Pas de soucis pour le futur remontage, les vis sont toutes identiques et leur emplacement est indiqué par un cercle blanc sur les composants.

Vous vous retrouvez avec quelque chose comme ça :

Toujours avec le cruciforme, vous n’avez plus qu’à dévisser les 4 vis qui tiennent la plaque en fer du port cartouche puis à enlever les trois connecteurs des piles. Ils tiennent par une petite languette qu’il faut appuyer pour pouvoir les faire glisser.

La console est en morceaux !

L’écran est franchement dégueulasse : bien sale et tout rayé. Je l’ai d’ores et déjà enlevé en vue du nettoyage et de son remplacement.

Poussez simplement par l’arrière et il se détachera tout seul. Vous pouvez gratter les résidus de colle avec un cutter ou un tournevis plat.

Le démontage est terminé, dans le prochain billet on passera au nettoyage. Je vais tester une technique donnée (une fois de plus) sur le Blog de Rétroblogueur.

Game Boy Refresh #01 : Les préparatifs

Premier post et première étape de mon nouveau projet / lubie : la restauration d’une bonne vieille Game Boy Classic.

C’est un billet sur le Blog de Rétroblogueur qui m’a donné envie de m’y mettre et à force de fouiner sur le net j’ai trouvé plein d’autres bricolages top cools et top simples à faire sur une Game Boy. Enfin simples… Parait-il. J’ai deux mains gauches et je n’ai jamais rien bricolé de ma vie.

Certes, ici on est loin de la restauration palpitante d’une borne d’arcade, mais cette série de billets vous permettra de suivre les différentes étapes de ma restauration d’une Game Boy Classic, avec au programme :

  • Nettoyage complet et intensif de la coque (et éventuellement des composants)
  • Blanchiment de la coque à l’aide de l’illustre technique du Retrobright
  • Remplacement de la vitre de l’écran
  • Achat d’un nouveau cache piles
  • Réparation des bandes de pixels morts sur l’écran
  • Installation d’un rétroéclairage

Pour ce faire, j’ai dégotté LA Game Boy en question : écran rayé, plus de cache piles, sale, jaunie (et encore que sur ce point je la trouve encore trop grise) et avec de belles bandes de pixels morts. L’objet idéal pour s’amuser comme un petit fou.

Mon but est dans un premier temps de remettre à neuf la Game Boy dans un style classique « original » en y ajoutant simplement un rétroéclairage. Si je parviens à mener à bien cette quête, je recommencerai l’opération avec un peu plus de customisation (genre changer la couleur de la vitre, changer les boutons, …).

Pour l’instant, je n’ai pas encore tout le matériel nécessaire mais ça prend forme ! Voilà ce que j’ai déjà en main :

  • Une Game Boy bien pourrie, achetée 4€ d’occasion (pas question d’utiliser ma console d’époque, certes bien usée par des années de jeu mais encore dans sa boite et avec une valeur sentimentale inestimable)
  • Un tournevis Triwing, spécifique aux vis Nintendo, acheté 1,52 € frais de port compris sur eBay (alors que les sites français le vende 6-7 €…)
  • Le système de rétroéclairage commandé en Bright White chez Nonfinite Electronics pour 15 $ (plus 3 $ de frais de port)
  • Une vitre neuve, payée seulement 3 $ également chez Nonfinite et qui a profité du colis précédant pour me parvenir à (très) peu de frais

Nonfinite sont très sérieux et expédient le colis rapidement. C’est franchement pas hors de prix et c’est disponible en trois couleurs : vert, bleu ou blanc.

Les vitres d’écrans sont dispo un peu partout sur le net et eBay pour environ 5-6 € hors frais de port. C’est un peu cher. C’est pourquoi j’ai été agréablement surpris d’en trouver sur le site de Nonfinite pour seulement 3 $. En le commandant avec le rétroéclairage, vous vous en sortez pour 21 $ frais de port compris !

Il ne me reste plus qu’à choper les produits nécessaires au nettoyage, un fer à souder et un nouveau cache piles (5-6 € sur le net).

Dans le prochain billet je vous détaillerai un peu plus la bête qui va être rafraichie !