Archives de l’auteur : Zhou

[100 % DLC] Watch Dogs 2 : Sans Compromis


Après un premier DLC pas folichon mais tout de même assez développé, Ubisoft sors coup sur coup les deuxième et troisième DLC de Watch Dogs 2. A savoir une nouvelle aventure solo, Sans Compromis, et un nouveau mode multijoueurs, ConfrOntation.

Le nouveau mode online est gratuit mais totalement instable de telle sorte qu’il est quasi impossible de joueur une partie sans être déconnecté. J’ai donc directement lâché l’affaire en attendant un hypothétique patch.


Je me suis donc gentiment acquitté de mes 10 € sur le PSN pour télécharger la nouvelle aventure de Dead Sec, Sans Compromis. Si, pour le même prix, le premier DLC offrait quelques heures de jeu, on est très loin du compte avec cette nouvelle fournée.

Un seul petit trophée argent (contre cinq pour le précédent), une mission divisée en une poignée de sous-missions dont certaines sont juste des cinématiques… Résultat ? 30 minutes de jeu et encore parce que je suis mort bêtement sur une mission et que j’ai du recommencer au début.


Absolument aucune difficulté ou originalité à l’horizon. Avec l’équipement au complet il n’y aucun challenge. A 10€ ce DLC est une pure arnaque de la part d’Ubisoft qui nous livre une pseudo histoire dans la milieu du porno sans le moindre intérêt. Pour dire, la majeure partie des missions sont des hacks par caméras…

Honteux.

[100 % DLC] Watch Dogs 2 : Conditions Humaines


Après l’obtention express du Platine j’ai directement enchaîné sur le premier DLC de Watch Dogs 2 : Conditions Humaines, disponible depuis quelques semaines au prix de 14,99 € sur le PSN. Cette nouvelle aventure propose trois nouvelles opérations solo et une nouvelle opération coop pour une durée de vie tournant autour des 3-5 heures.

Autant l’aventure principale et l’obtention du Platine se sont déroulées de manière très fluide, autant je me suis arraché les cheveux sur ce DLC pour lequel pas grand chose n’a roulé malgré la simplicité des missions.


Pour commencer, après avoir installé le DLC, impossible de trouver les nouvelles missions intitulées « Opérations DLC » dans l’application Dead Sec. J’ai installé puis désinstallé l‘add on, redémarré le jeu plein de fois, etc… Mais impossible de trouver ces putains de missions. J’ai donc réalisé plusieurs opérations secondaires, atteignant au passage le niveau maximum du personnage, car j’avais lu sur plusieurs forum que ça pouvait venir de là.

Finalement en relançant la console le soir même, les missions sont apparues. Je suis incapable de vous dire s’il fallait faire un minimum de missions annexes, si c’était lié au niveau de Marcus ou si c’est un pur hasard…

J’ai donc pu enfin me lancer dans l’aventure. J’ai bouclé très rapidement les trois missions solo qui sont plutôt facile et guère passionnantes. Comme d’habitude, en usant et abusant du drone et du buggy, couplés aux bombes explosives, c’était une vraie formalité. Je me suis juste rendu fou sur le passage avec l’espèce de puits de serveurs puisque je n’avais pas compris qu’on pouvait contrôler un buggy posé sur une étagère.


Le gros du DLC c’est la mission coop Libéré, Délivré qui vous propose de partir sur les traces d’un hacker légendaire.

Cette opération contient neuf sous-opérations qui vous permettent d’en débloquer une dixième qui, une fois terminée, fait tomber le trophée Belle prise. Contrairement à d’habitude, l’application Dead Sec ne vous permet pas de suivre votre progression et le jeu ne vous propose qu’un choix de deux missions à chaque fois.

A ce jour, les conditions pour débloquer la dixième mission, Un grand buffet, sont très floues et diffèrent sensiblement pour chaque joueur. Voici ce que je sais :

Il est préférable de faire les missions seul et offline pour les rendre plus facile et éviter de parasiter sa progression avec celle des joueurs rencontrés sur le net. J’ai donc coupé la connexion internet de ma PS4 pour faire les missions hors ligne.


Sur Playstation Trophies ils disent de faire les neuf sous-missions pour débloquer la dixième. J’ai donc veillé à bien faire chacune des neuf une seule fois. Étant précisé que si l’appli vous propose deux missions que vous avez déjà fait, il vous suffit de redémarrer le jeu pour vous en voir proposer deux autres.

Malheureusement, après les neufs missions pas de Un grand buffet. Sur internet, certains joueurs expliquent avoir débloqué la fameuse opération après 5 missions, d’autres après 10, d’autres après 20, bref, le bordel.

J’ai donc réalisé deux ou trois opérations de plus que j’avais déjà complétées, puis j’ai refait à nouveau Deals ruinés, caisses volées. J’avais lu sur internet que pas mal de joueurs avaient débloqué la dernière mission suite à celle-ci et effectivement ça été mon cas. Hasard ou pas, je n’en sais rien. Toujours est-il que j’ai pu boucler Un grand buffet et avoir le trophées.

Voici la liste des dix missions de Libéré, délivré :

  • Voiture et code
  • Contre la montre
  • Roule au compresseur
  • Sabotage explosif
  • Un ami dans le besoin
  • La fille de l’air
  • Deals ruinés, caisses volées
  • La voie de l’échec
  • Ce qui est à toi est à moi
  • Un grand buffet

Les missions reprennent six objectifs plus ou moins faciles :

Voler des disques durs : c’est très simple à réaliser. Restez en dehors de la zone et déployez votre drone. Allez tranquillement tuer le porteur du disque dur en lui balançant une bombe explosive puis envoyez votre buggy récupérer le disque dur par terre (avec triangle). Incognito !


Voler et livrer un véhicule : très simple également. Nettoyez la zone avec le drone et les bombes explosives et, quand il n’y a plus personne, allez tranquillement chercher le véhicule. Pour la mission où la voiture se trouve dans un hangar près de l’eau, ouvrez la porte avec le drone, prenez le contrôle du véhicule a distance pour le faire sortir délicatement, fermez la porte et allez tranquillement le chercher.

Stopper trois piratages : même si vous êtes pressés par le temps, c’est très simple dans la mesure où il vous suffit d’envoyer le drone pour télécharger et de placer Marcus à l’abri. Pour la première, en allant sous la passerelle vous pourrez escalader et entrer dans la zone de piratage tout en restant sur un toit à l’abri des regards. Pour la deuxième il faut être un poil bourrin. Enfin, pour la troisième vous pouvez rester dans la rue, collé au mur, hors de la zone rouge !

Libérer un prisonnier : comme pour les véhicules, nettoyez la zone avec le drone et allez tranquillement chercher le prisonnier avec Marcus quand il n’y a plus personne.

Détruire les cargaisons : le plus simple, il vous suffit de balancer une bombe avec le drone ou le buggy. Généralement vous devez pirater le brouilleur d’un garde avant et le couper avec le bouton triangle.


Télécharger des données : le plus chiant ! Commencez par nettoyer le zone puis trouvez-vous un endroit discret. Le toit au dessus de l’ordinateur est souvent efficace. Avant de télécharger, sécurisez tous les accès avec des bombes en appuyant sur L1 + carré. Dans certains cas aucun ennemis ne viendra, dans d’autres des renforts débarquerons en masse. Le plus énervant est incontestablement le bateau où vous verrez spammer des ennemis de nulle part… Personnellement je me suis placé dans la pièce à côté en fermant bien les portes. De manière générale, cherchez tranquillement un spot en hauteur où vous serrez tranquille et parfois même en dehors de la zone de danger.

Ubisoft a annoncé d’autres DLC à venir avec très certainement de nouveaux trophées. Je serais ravi de retrouver Marcus le temps de quelques opérations que j’espère plus « évidentes ».

[Platine #81] Watch Dogs 2


Le battage négatif autour du premier épisode, ainsi que quelques trophées d’aspects peu reluisants m’avaient fait passer à côté de la série Watch Dogs. De fait, les bonnes critiques m’ont convaincues de m’atteler au deuxième épisode de la nouvelle saga d’Ubisoft, avec qui plus est un Platine s’annonçant plutôt agréable à réaliser.

L’aspect graphique du jeu m’a également convaincu puisque l’action se déroule désormais dans la lumineuse San Francisco avec tous les coins typiques que l’imaginaire peut connaitre : Silicon Valley, Oakland, Golden Gate, Alcatraz, … La Silicon Valley constituant indubitablement un terreau fertile en matière de parodie high tech puisque toute la clique du net 2.0 passe à la moulinette Watch Dogs : Google, Facebook, Uber, … Même l’achat de l’album unique du Wu Tang par Martin Shkreli.

WATCH_DOGS® 2_20170401130422

Ne restait plus pour me convaincre qu’un tarif honnête et c’est la FNAC qui s’en est chargé sur ce point avec un jeu neuf à 70 € plus une réduction immédiatement de 30 €. Ce qui fait le jeu à 40 €, tarif neuf Amazon, et d’occaz chez Micromania. Honnête.

Au final j’ai pris beaucoup de plaisir sur Watch Dogs 2, même si j’ai mis du temps avant de vraiment exploiter le gameplay à fond, ce qui a pu me rendre la progression un poil pénible par moment. Mais comme souvent avec les open world Ubisoft, quand on monte ses capacités et qu’on maitrise les « gadgets », les missions deviennent beaucoup plus faciles et on les bouclent bien souvent sans jamais utiliser son personnage principal.

Sur la fin, et encore actuellement avec le DLC, j’ai usé et abusé du drone et du buggy pour remplir les objectifs et nettoyer la zone en larguant des bombes dans tous les sens.

WATCH_DOGS® 2_20170401154042

Les trophées sont rarement chiants à faire et plutôt fluide puisqu’ils brossent un peu tous les aspects du jeu et n’abusent jamais quant au nombre d’actions à réaliser. Pour vous dire, j’ai débloqué plus d’une trentaine de trophées en une après-midi et j’avais bouclé tous les trophées secondaires en même pas trois jours, me laissant libre champs pour l’histoire principale qui a le mérite d’offrir un trophée argent pour chaque mission.

De manière générale je le répète : abusez du drone et des bombes explosives (à développer en priorité) pour préparer la zone de mission, bouclez un max d’objectifs avec le buggy et terminez le travail au corps-à-corps en détournant l’attention des gardes avec leurs téléphones.

Sinon je n’ai pas de conseils particuliers pour les trophées tant ils sont explicites et simples à réaliser. Mêmes les trophées multijoueurs sont très rapides et ne posent aucun soucis. Globalement n’hésitez pas à immobiliser la voiture de votre cible en en prenant le contrôle puis mitraillez là façon règlement de comptes marseillais ! Écraser son adversaire marche également bien, surtout quant il s’agit de tuer un chasseur à votre poursuite.

WATCH_DOGS® 2_20170331225712

Seuls les évènements Ded Sec m’ont un peu saoulé car j’ai voulu forcer le trophée et qu’il faut à chaque fois faire une mission coop pour faire apparaitre un évènement. C’était un peu stupide dans la mesure où j’en ai vu beaucoup d’autres par la suite et notamment pendant le DLC.

Quand on commence à maitriser les hacks le jeu devient vraiment sympa et certaines missions sont plutôt agréables. Dommage que d’autres soient vraiment chiantes en raison d’une IA parfois énervante.

Les phases de poursuites en voitures sont tout simplement insupportables. Vous verrez constamment spammer devant vous une voiture de flic ou un hélico, même en étant au fin fond de la map et de la foret. Dés que votre barre de fuite sera proche de zéro, bam une voiture ou un hélico qui surgit de nulle part. La seule technique étant de zigzaguer dans les rues serrées en espérant vous faire oublier… Ça peut prendre des dizaines de minutes !!

WATCH_DOGS® 2_20170326122709

De même, les phases de téléchargements sont pénibles. Certes, surtout dans le DLC, mais on retrouve le problème dans le jeu avec une barre de download qui n’avance pas et des ennemis qui spamment à l’infini… Dans certaines zones urbaines je veux bien, mais sur un bateau en plein milieu de la mer ça vous pose une crédibilité !

Autre exemple de faille de l’IA à bien exploiter : du moment que vous êtes en dehors de la zone interdite (rouge), vous pouvez balancer des tonnes de bombes avec votre drone sans qu’un renfort soit appelé. Mettez un pied dans cette zone et balancé des bombes avec le drone : des renforts en pagaille dans tous les sens… Super.

Malgré tout ça Watch Dogs est vraiment un super jeu, très fun avec une map sur laquelle on peut passer des heures à conduire ou s’amuser. Le Platine est simple, agréable à réaliser, avec un bon taux horaire (une vingtaine d’heures) et un multi sans prise de tête.

Mes jeux du moment #01

Une nouvelle rubrique, assez classique dans le monde des Blogs, pour vous parler des jeux auxquels je joue en ce moment. N’ayant pas toujours le temps de faire des billets sur mes Platines ou ne parvenant tout simplement pas à les obtenir sur certains jeux, ça me permets d’évoquer brièvement mes titres du moment.

Chose assez rare, je suis sur trois jeux en même temps. Enfin, disons deux et demi dans la mesure où il y a un jeu que je n’ai pas platiné mais que je suis en train de laisser sur le bord de la route. En général je me consacre exclusivement à un titre pour ne pas me disperser, mais je me suis remis à fond dans FIFA ce qui fausse la donne.

C’est parti pour mes trois jeux du moment avec, en bonus, ma grande hésitation quant à mon futur titre !

Battlefield Hardline (EA – PS4)

Après avoir platiné l’Ombre du Mordor (et renoncé à faire les DLC), j’ai décidé de m’attaquer à Battlefield Hardline. A l’époque de sa sortie, le jeu m’avais énormément tenté mais je n’avais pas franchi le pas car les trophées multi avaient l’air vraiment galères. C’est finalement une bonne promo sur le PSN qui m’a convaincu (7 € de mémoire).

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, c’est la première fois que je joue à un Battlefield. Ça me fait penser que je possède Battlefield 1 depuis Noël et qu’il faudrait que je me lance.

Battlefield™ Hardline_20170311124014

Le jeu n’est certes pas très beau mais j’ai pris énormément de plaisir avec le mode solo dont le scénario m’a vraiment accroché. C’est très rare car je finis toujours par zapper les cinématiques, même dans les grands jeux. Là j’ai trouvé que le mode solo était une sucrerie délicieusement bas du front avec un délire série policière / action totalement assumé et jouissif.

J’avais un peu de mal avec le gameplay au début mais une fois le système de jeu bien assimilé et les bonnes armes récupérés, ça été un régal ! Mon arme de prédilection ? Le .300 Knockout avec culasse améliorée, silencieux et lunette infrarouge. Les ennemis meurent en une balle et on a vraiment le sentiment d’être un commando en pleine infiltration. Cette arme a d’ailleurs fait de mon run en Hardline une pure partie de plaisir que j’ai bouclé en une toute petite après-midi.

Les trophées solo sont plutôt plaisant à faire et en étant un minimum vigilant lors des deux runs, il n’est pas nécessaire de revenir sur les niveaux. Ce qui est une très bonne chose vu que l’on ne peut pas passer les cinématiques et qu’elles sont parfois très longues.

Je n’aurais toutefois probablement pas le Platine à cause des trois trophées multijoueurs. C’est simple : je déteste ce genre de multi, je ne comprends rien, je suis nul et c’est super long. En dix parties online je n’en ai gagné qu’une en vue du trophée Le gros coup. Et je sais que je ne parviendrais jamais à remplir les pré-requis pour obtenir les armes nécessaires à Problème de voisinage, sans parler de tuer 50 mecs derrières…

Battlefield™ Hardline_20170311142229

Si jamais un lecteur du Blog passe par là, a déjà les deux armes en question et se sent de m’aider à les booster, je lui vouerai une reconnaissance éternelle !!

Quand bien même j’aurais le Platine, je ne pousserais bien évidemment jamais jusqu’au 100 % vu les quatre DLC exclusivement multijoueurs proposés par Dice, qui pour le coup a totalement craqué… Quatre trophées de Bronze (de Bronze putain !) du premier DLC demandent de tuer 10.000 adversaires chacun, soit 40.000 frags ! 40.000 !

 Assassin’s Creed : Le Prix de la Liberté (Ubisoft – PS4)

Ayant donc lâché Hardline, en ce moment je suis sur Freedom Cry, le stand alone tiré d’Assassin’s Creed IV : Black Flag. Je l’avais acheté à l’époque où je jouais à Black Flag en pensant acheter le DLC alors qu’il s’agissait du stand alone. Car oui, le titre existe en DLC de BF et en jeu indépendant… La seule différence étant six trophées supplémentaires.

J’imagine qu’après avoir platiné les trois épisodes de la trilogie Ezio, j’avais besoin de me refaire un shoot d’Assassin’s Creed. J’ai donc déterré le jeu du PSN histoire de faire un titre à moindre frais et ne demandant pas beaucoup d’investissement en terme de temps.

L’épisode suit les aventures d’Adéwalé, pote de Kenway dans Black Flag et esclave affranchi, bien décidé à libérer ses anciens semblables. L’histoire est confinée à une seule grande ville et une poignée de lieux avec quelques batailles navales au milieu. Les joueurs de Black Flag et Rogue ne seront pas dépaysés.

Assassin's Creed® Freedom Cry_20170319150454

Le jeu en lui même n’est pas terrible malgré des graphismes tropicaux plutôt sympas (pour du début PS4) et un Adéwalé stylé en assassin. En revanche les missions sont chiantes au possible et le gameplay totalement aux fraises. On est dans ce qui se fait de plus chiant avec la pseudo infiltration de la licence phare d’Ubisoft. C’est réellement énervant de se faire repérer en pleine mission toutes les deux minutes pour des raisons stupides et d’avoir à courir dans les rues façon Benny Hill avec douze ennemis à ses trousses, juste le temps qu’ils vous oublis…

Heureusement je suis quasiment au bout de l’aventure puisqu’il ne me reste plus qu’à piller quelques bateaux et boucler deux mémoires.

FIFA 17 (EA Sports – PS4)

Après plusieurs semaines / mois de pause, je me suis remis à fond à FIFA. Non pas dans l’optique du Platine mais simplement pour m’éclater sur le mode carrière, à l’ancienne. Il m’arrive donc de passer des jours entiers à ne jouer qu’à mon championnat FIFA.

J’en ai toutefois profité pour faire tomber quelques trophées au passage, notamment ceux nécessitant de faire des saisons amicales grâce à l’aide d’un forumeur THC. On s’est toutefois tapé la grosse loose un soir en ne parvenant pas à gagner un match Club Pro (quel mode pourris !) malgré des tas d’essais jusqu’à 2h du matin…

FIFA 17 Match Carrière 0-0 (3-4 TAB) B04 - JUV, TAB

Je n’irais jamais cherché le Platine car je déteste jouer en ligne à FIFA et je déteste FUT. Même si je pense avoir la capacité, avec un peu de réussite, de remporter les quatre matchs de Draft, je n’aurais jamais la foi de réunir 15.000 crédits pour participer à chaque essai. Dommage.

Et après ?

Pour la suite j’hésite en trois ou quatre jeux. Je me tâte à me lancer dans Call Of Duty Advanced Warfare que j’ai depuis longtemps, mais le multi me semble bien trop chiant. C’est con parce que j’ai très envie de FPS.

Mon choix devrait plutôt se porter sur trois plus ou moins nouveautés. J’hésite donc entre Ghost Recon Wildland, Horizon Zero Dawn et Watchdogs 2.

Les avis sur internet et Twitter m’ont un peu refroidis pour Ghost Recon et je pense attendre une très nette baisse de prix.

Horizon Zero Dawn a un Platine qui a l’air très agréable à faire et tous le monde crie au génie. Pourtant j’arrive pas à être excité par ce jeu, même si je m’en voudrais de passer à côté.

Enfin, Watchdogs 2 a l’air cool, a eu de bonne critique, les trophées multi ont l’air abordables et le jeu se trouve à un prix honnête.

Dur dilemme ! Un avis ?!

.

[Platine #75] Adventures Of Mana

Mana
Près de deux mois après mon dernier Platine (Uncharted 4) et une longue pause loin des manettes, j’ai décidé de me remettre au boulot. Plusieurs titres me tentait sur PS Vita et mon premier choix s’est logiquement porté sur Adventures Of Mana, nouveau remake du mythique Seiken Densetsu premier du nom, aka Mystic Quest, aka Final Fantasy Adventures.

Lorsque j’ai appris la sortie de ce nouveau portage en début d’année j’étais comme un fou ! Seiken Densetsu fait partie de mes séries préférées et la saga a accompagné toute ma jeunesse. D’abord Mystic Quest sur Game Boy puis l’exceptionnel Secret Of Mana avec ses centaines d’heures de jeu en duo avec un pote. Seiken 3 en solo et en japonais, là aussi pendant d’innombrables heures. Le palot Legend Of Mana sur Playstation et enfin le remake du premier épisode sur GBA, en japonais puis en français.

2016-08-10-173942
Malheureusement j’ai vite déchanté. On est très loin des graphismes 2D exceptionnels de Sword Of Mana puisque le jeu est un simple titre mobile avec une 3D dégueulasse.

J’étais tout de même impatient de pouvoir jouer à un Mana sur PS Vita mais il a fallu attendre quelques mois supplémentaires pour voir le jeu arriver en France, alors même que les versions mobiles sont sorties en début d’année…

Comme je le disais, le jeu propose une 3D d’un autre temps mais qui n’est pas foncièrement dérangeante. Le gameplay est basique mais efficace et je me suis surpris a apprécié le jeu après quelques heures. C’est un pur remake du jeu original à la différence de Sword Of Mana qui était pratiquement un nouvel épisode.

Le Platine est d’une simplicité enfantine et se boucle en une poignée d’heures. Surtout que le jeu est vraiment simple et il est très rare de mourir.

2016-08-10-172526
Il faut simplement faire attention à bien récupérer tous les items et toutes les armes / armures en checkant la liste de THC. Mais il n’y a rien de sorcier.

Le seul truc qui m’a vraiment énervé dans le jeu c’est de manquer de clés dans un donjon et de devoir ressortir pour partir à la recherche d’un magasin. Autant les pioches deviennent rapidement inutiles avec l’obtention de la chaine boulet, autant vous aurez toujours besoin de clés, donc faites un gros stock !

Pensez également à tuer un maximum d’ennemis durant toute l’aventure pour gagner de l’expérience et minimiser le farm final. En effet, plusieurs trophées demandent d’atteindre les niveaux 99.

2016-08-10-172346
Pour cela, il faut impérativement augmenter en alternance les compétences Warrior et Mage. Lorsque vous passez le premier niveau, choisissez Warrior, puis Mage au suivant, puis de nouveau Warrior et etcétéra jusqu’au niveau 99. En faisant cela vous atteindrez également le niveau 99 des quatre compétences.

Arrivé au boss de fin j’étais simplement au niveau 60… Il fallait donc que je farm 39 niveaux d’expérience sur les quelques éléphants présents avant le boss. Je pensais en avoir pour des jours mais c’est passé très vite en alternant entre deux écrans et en utilisant l’attaque spéciale de l’épée pour maximiser mes déplacements. Veillez simplement à laisser un ennemi vivant dans chaque tableau pour qu’ils réapparaissent.

2016-08-10-200347
Inutile de dire qu’au niveau 99 le boss de fin est une pure formalité…

Sans être le jeu du siècle, Adventures Of Mana fait passer un bon moment avec un Platine sans prise de tête et un A-RPG old school. Parfait pour occuper deux ou trois jours d’été.

75-AM