[Lecture] JV #01

Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas acheté (et apprécié) un magazine de jeux vidéo que lorsque j’ai appris la sorti du premier numéro de JV via le Blog Level 40, j’ai été pris d’un certain enthousiasme.

Depuis ma plus tendre enfance j’ai toujours été un fanatique de presse vidéoludique. Des premiers numéros de Nintendo Player au mythique Joypad, sans oublier les Consoles +, Tilt, Génération 4, Banzaï, Player One et compagnie. A une époque j’achetais quasiment tout ce qui sortait et je vouais un culte aux rédacteurs de mes magazines préférés. La Rédac de Joypad, El Didou, JM Destroy, AHL, … Autant de plumes qui m’ont souvent influencé et poussé dans ma jeunesse à créer des fanzines réalisés à la main en un seul exemplaire !

JV-1
Depuis la fin du vrai Joypad, et l’éphémère Gaming, je n’ai plus jamais acheté de magazines de jeux vidéo, sorti de quelques mook comme IG ou Pix. De manière générale je n’achète plus de magazine à l’exception notable de So Foot que je dévore chaque mois de la première majuscule au dernier point.

Aussi quand j’ai vu ce JV j’ai tout de suite pensé à So Foot. Les articles avaient l’air de vouloir offrir autre chose que les magazines traditionnels, avec un ton un peu plus décalé et recherché. Ce sentiment a été confirmé par la lecture de l’édito du magazine qui revendique expressément l’influence So Foot dans la volonté de créer un magazine « classe » avec un beau papier et une belle tranche.

La couverture donne d’ailleurs le ton en évitant les images racoleuses chères à la concurrence. La maquette suit un peu ce tempo avec une présentation rappelant IG. Les craintes liées à la présence de nombreuses pubs dans les premières pages sont quant à elles vite balayées puisque le zine n’en contient finalement que très peu.

JV-4
Il est bien évident que ce qui a tué la presse vidéoludique c’est l’émergence d’internet avec la réactivité (et la gratuité) absolue de l’information. Aussi il est essentiel d’offrir autre chose à ses lecteurs, ce que ne savent clairement plus faire les magazines actuels qui conjuguent informations périmées et discours soporifiques ultra convenus.

JV réussi plutôt bien son pari d’offrir une autre information, par exemple en adoptant un ton décalé ou en creusant un peu plus l’actualité. Le versus entre les jeux en « Dead », le schéma (très réussi) vous aidant à choisir votre pack pour Noël, etc…, sont des petits plus qui complètent à merveille des articles intéressants sur les événements actuels (la suppression de l’Hôtel des ventes de Diablo III, le phénomène Candy Crush, …) ou les sagas épiques (l’histoire des premiers GTA, les mods de Left 4 Dead 2, …).

Le choix de ne pas attribuer de notes aux jeux est assez pertinent grâce à un excellent système d’appréciation. La tête de la mascotte restitue à merveille l’opinion du rédacteur et vaut toutes les notes du monde. Dans le même sens, les avis sont pertinents et semblent assez libres, ce qui est appréciable à l’heure d’une presse vidéoludique flirtant sévèrement avec le publirédactionnel.

JV-2
Bref, ce premier numéro concocté par des anciens de Joystick m’a plutôt emballé. Tout n’est pas parfait bien évidemment, mais le magazine se lis avec plaisir et offre un contenu qui sort un peu des sentiers battus. Le tout pour seulement 3,95 € ! Ce qui est presque cadeau de nos jours…

Jetez-y un œil, cela pourrait vous réconcilier avec les magazines de jeux vidéo.

http://www.jvlemag.com/
.

Publicités

Une réflexion au sujet de « [Lecture] JV #01 »

  1. Ping : [Lecture] JV Le Mag et moi c’est fini ! | What The Fuck Boy ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s