Archives du mot-clé square-Enix

[Platine #75] Adventures Of Mana

Mana
Près de deux mois après mon dernier Platine (Uncharted 4) et une longue pause loin des manettes, j’ai décidé de me remettre au boulot. Plusieurs titres me tentait sur PS Vita et mon premier choix s’est logiquement porté sur Adventures Of Mana, nouveau remake du mythique Seiken Densetsu premier du nom, aka Mystic Quest, aka Final Fantasy Adventures.

Lorsque j’ai appris la sortie de ce nouveau portage en début d’année j’étais comme un fou ! Seiken Densetsu fait partie de mes séries préférées et la saga a accompagné toute ma jeunesse. D’abord Mystic Quest sur Game Boy puis l’exceptionnel Secret Of Mana avec ses centaines d’heures de jeu en duo avec un pote. Seiken 3 en solo et en japonais, là aussi pendant d’innombrables heures. Le palot Legend Of Mana sur Playstation et enfin le remake du premier épisode sur GBA, en japonais puis en français.

2016-08-10-173942
Malheureusement j’ai vite déchanté. On est très loin des graphismes 2D exceptionnels de Sword Of Mana puisque le jeu est un simple titre mobile avec une 3D dégueulasse.

J’étais tout de même impatient de pouvoir jouer à un Mana sur PS Vita mais il a fallu attendre quelques mois supplémentaires pour voir le jeu arriver en France, alors même que les versions mobiles sont sorties en début d’année…

Comme je le disais, le jeu propose une 3D d’un autre temps mais qui n’est pas foncièrement dérangeante. Le gameplay est basique mais efficace et je me suis surpris a apprécié le jeu après quelques heures. C’est un pur remake du jeu original à la différence de Sword Of Mana qui était pratiquement un nouvel épisode.

Le Platine est d’une simplicité enfantine et se boucle en une poignée d’heures. Surtout que le jeu est vraiment simple et il est très rare de mourir.

2016-08-10-172526
Il faut simplement faire attention à bien récupérer tous les items et toutes les armes / armures en checkant la liste de THC. Mais il n’y a rien de sorcier.

Le seul truc qui m’a vraiment énervé dans le jeu c’est de manquer de clés dans un donjon et de devoir ressortir pour partir à la recherche d’un magasin. Autant les pioches deviennent rapidement inutiles avec l’obtention de la chaine boulet, autant vous aurez toujours besoin de clés, donc faites un gros stock !

Pensez également à tuer un maximum d’ennemis durant toute l’aventure pour gagner de l’expérience et minimiser le farm final. En effet, plusieurs trophées demandent d’atteindre les niveaux 99.

2016-08-10-172346
Pour cela, il faut impérativement augmenter en alternance les compétences Warrior et Mage. Lorsque vous passez le premier niveau, choisissez Warrior, puis Mage au suivant, puis de nouveau Warrior et etcétéra jusqu’au niveau 99. En faisant cela vous atteindrez également le niveau 99 des quatre compétences.

Arrivé au boss de fin j’étais simplement au niveau 60… Il fallait donc que je farm 39 niveaux d’expérience sur les quelques éléphants présents avant le boss. Je pensais en avoir pour des jours mais c’est passé très vite en alternant entre deux écrans et en utilisant l’attaque spéciale de l’épée pour maximiser mes déplacements. Veillez simplement à laisser un ennemi vivant dans chaque tableau pour qu’ils réapparaissent.

2016-08-10-200347
Inutile de dire qu’au niveau 99 le boss de fin est une pure formalité…

Sans être le jeu du siècle, Adventures Of Mana fait passer un bon moment avec un Platine sans prise de tête et un A-RPG old school. Parfait pour occuper deux ou trois jours d’été.

75-AM

[Platine #67] Hitman GO : Definitive Edition

HGO
Je ne m’étais pas du tout intéressé à l’annonce de la sortie de Hitman GO sur PS4 et PS Vita dans la mesure où je n’ai jamais joué à un jeu de la franchise et où je pensais qu’il s’agissait d’un « banal » nouvel épisode des aventures de l’Agent 47.

C’est suite à un article publié sur le Blog de Vavache que j’ai découvert : 1) Qu’il s’agissait d’un jeu de casse tête au tour par tour adapté d’une version mobile. 2) Que jeu bénéficiait d’un Platine estampillé du combo simple / rapide. 3) Que le tout était vendu pour la modique somme de 6 €.

2016-03-03-123519
J’ai donc provisoirement mis de côté mon potentiel 67ème Platine (qui s’éternise salement) pour me prendre Hitman GO sur PS Vita via le PSN (le titre est cross buy / cross save). Soit le jeu parfait pour m’accompagner en weekend du côté de Lyon.

Je n’ai toutefois pas autant accroché que les autres avis lu ci et là sur le net. Le jeu est classe, avec une très belle esthétique et un concept intéressant, mais j’ai eu du mal à totalement me passionner pour les tableaux proposés. C’est très bien fait mais ça ne m’a pas énormément palpité.

2016-02-27-004151
Le Platine est à double tranchant. Si vous faites les 7 tableaux (contenant entre 8 et 15 niveaux) à la régulière, le Platine risque d’être corsé et long. Si vous utilisez une soluce, vous n’aurez aucun plaisir mais vous pourrez obtenir le trophée suprême en 3 heures sans forcer.

J’ai commencé à la régulière, en m’aidant parfois de cette excellente soluce pour ne pas trop bloquer, puis j’ai un peu zappé les derniers niveaux à cause de la lassitude. C’est finalement parce que j’avais beaucoup de temps à tuer à l’Aéroport de Bordeaux que j’ai fait tomber le Platine jeudi dernier.

2016-02-27-004023
Quasiment tous les trophées s’obtiennent naturellement en jouant, même ceux d’actions spécifiques. Il vous suffit juste de compléter tous les objectifs sans jamais utiliser l’aide (touche triangle).

Hitman GO était plutôt sympathique et m’a offert un Platine imprévu et pas trop prise de tête. Du tout bon.

67-HGO

[Top] Les 10 meilleurs A-RPG de tous les temps

J’ai longtemps hésité sur le sujet de ce top et sur la subjectivité de son intitulé. Au début je voulais faire un Top 5 des meilleurs A-RPG sur la Super Nintendo, qui est la reine incontestée des consoles en la matière. Puis je me suis dis que c’était dommage de ce cantonner à une machine et j’ai décidé de taper dans un Top 10 de mes Action RPG préférés. Et puis bon, j’ai dis adieu à toute forme d’objectivité et j’ai appelé ça le Top 10 des meilleurs A-RPG de tous les temps. Carrément.

A une époque les A-RPG c’était toute ma vie. Il fallait absolument que je les possède tous et que je joue à tout. De manière général j’avais une obsession pour les RPG japonais en 2D. C’était la grande époque de la Super Nintendo et je passais des heures à faire et refaire les plus grands hits en la matière, que ce soit en français ou en japonais. Aujourd’hui je ne joue plus vraiment aux RPG. Par manque de temps et par changement de gout. C’est pour cette raison que ce Top couvre essentiellement la période SNIN-PS2.

Top
Ce Top ne contient que des RPG dit « Action » où vous tapez les ennemis en bourrinant comme un malade les touches de la manette ! Pas de tour par tour ici, fusse-t-ils dynamiques. Pas non plus de Zelda ! J’adore les aventures de Link, je les ai toutes faites plusieurs fois jusqu’à Wind Waker, mais ce ne sont pas réellement des A-RPG.

La définition est certes mince et les plus pointilleux me demanderont la différence entre un Illusion Of Time et un Zelda III. je leur répondrai qu’elle se situe au même niveau que ma conception de Top des meilleurs A-RPG de tous les temps : dans ma totale objectivité. Et dans l’absence de système d’évolution du personnage.

Passons aux choses sérieuses !

10 | Samurai Legend Musashi (Square Enix – Playstation 2)

Vous êtes parfaitement en droit de vous demander ce que fou la suite de Brave Fencer Musashi (sorti sur PS One, mais pas en France) dans le Top 10 des meilleurs titres du genre. Bonne question. Musashiden II est un jeu sympathique mais pas non plus exceptionnel, je le concède. J’ai toutefois décidé de le placer dans ce top pour deux raisons. D’une part j’ai pris énormément de plaisir à l’époque de sa sortie en France. D’autre part, il est là pour représenter la génération Playstation 1-2 qui a surtout brillé par ses fabuleux RPG. Parce que bon, Alundra c’était pas mal, Alundra 2 ça n’allait plus du tout et le portage de Ys c’était pas flambant. Donc oui il y a eu une vie en dehors de Kingdom Hearts, elle s’appelait Musashi et c’était très cool !

Musashi
09 | Brain Lord (Enix – Super Nintendo)

Oui, Brain Lord et son héro chevalier obèse. J’ai adoré Brain Lord. C’était certes une époque où mes dents rayées le parquet en matière d’A-RPG mais le titre d’Enix a énormément de qualités malgré des graphismes un peu légers. Le titre n’est jamais sorti en France mais la version US était suffisamment intelligible pour que nous petits français oubliés de tous puissions en profiter un maximum. Je n’ai toutefois jamais réussi à finir le jeu…

Brain
08 | Shining Wisdom (Sega – Saturn)

Le vilain petit canard de la série Shining Force ne mérite pas forcément toutes les critiques endurées à sa sortie. Il faut dire aussi que c’est le seul jeu que j’ai fait sur ma Saturn et qu’il m’a occupé tout un été sans toutefois que je parvienne à tuer le Boss de fin. Graphiquement c’était un peu gentillet et faiblard pour une 32 bits mais à l’époque on ne boudait pas les jeux qui parvenaient à se frayer un chemin jusqu’à la France. Et si je préfère mettre Shining Wisdom plutôt que la suite de Thor en représentant de la Saturn c’est que finalement je le trouve un peu plus intéressant et que je n’ai jamais réussi à persévérer dans Story Of Thor 2.

Shining
07 | Sword Of Mana (Square Enix – Game Boy Advance)

Sword Of Mana est le portage GBA du tout premier Seiken Densetsu, sorti chez nous sous le titre de Mystic Quest sur Game Boy. Un jeu que j’adorai mais que je trouvais super dur quand j’étais petit. J’ai rarement vu une barre d’énergie faisant tout l’écran tomber aussi vite… Sword Of Mana je l’ai fait une première fois en version japonaise puis j’ai refait l’aventure lors de sa sortie en France. Il faut dire que ce portage reprenant des graphismes façon Mana 2 / 3 est somptueux ! Si vous ne devez retenir qu’un Seiken sur portable c’est celui-ci. Mystic Quest a vieilli et les épisodes DS sont très moyens.

Sword
06 | La Légende de Thor (Sega – Megadrive)

Les aficionados de Sega tentaient de faire bonne figure mais il est certain qu’ils jalousaient les milliers de RPG fabuleux de la Super Nintendo. Dans ce déni absolu de la réalité, leur étendard portait le nom de Thor. Il faut dire que le titre de Sega est très bon et propose des graphismes avec des sprites imposants et un style un peu différents des autres productions japonaises. Il est surtout le seul RPG à m’avoir convaincu sur Megadrive. Pourtant j’ai essayé pendant des heures Landstalker (on parle des suites sur Dreamcast ?!) mais c’était super moche. Soleil ? Ma cartouche était bugguée de telle sorte que je n’ai jamais réussi à quitter la maison du début du jeu. Oui oui… Le seul point noir de Thor c’est que le jeu est très court pour un A-RPG.

Thor
05 | Kingdom Hearts (Square Enix – Playstation 2)

En tant que fan boy de Nintendo, qu’est ce que j’ai pu rire en lisant dans Gameplay RPG que Square allait sortir un jeu mêlant Final Fantasy et Disney sur Playstation. Puis le jeu est sorti pile quand j’ai eu ma Playstation 2, je l’ai acheté, j’y ai joué comme un fou et j’ai passé des heures merveilleuses ! Le jeu était beau, enchanteur avec un gameplay au top et des univers éclectiques. J’ai beaucoup moins accroché à sa suite.

04 | Secret Of Evermore (Square Soft – Super Nintendo)

Le Secret Of Mana américain partage beaucoup de similitude avec son modèle. Le système de combat est identique, les sprites se ressemblent et le jeu vous offre de diriger une équipe (mais pas de multijoueur). A part qu’il s’agit de l’aventure ultra référencée d’un ado et de son chien à travers les âges. Le chien change d’ailleurs d’apparence selon les époques, ce qui est tout simplement génial. Ce jeu est un vrai concentré de bonheur qu’il serait inéquitable de trop comparer à Secret Of Mana. L’aventure est en réalité très différente dans l’esprit et mérite toute votre attention. A l’époque j’ai fais le jeu à deux reprises et j’en garde un souvenir impérissable, même si mon meilleur pote était frustré de ne pas pouvoir jouer avec moi.

Evermore
03 | Seiken Densetsu 3 (Square Soft – Super Nintendo)

La suite tant attendu du fabuleux Secret Of Mana n’est jamais sortie en France (ni même aux Etats-Unis). Un scandale quand on connait le succès de Mana et quand on voit les graphismes incroyables de sa suite. Mais bon, la Super Nintendo était en fin de vie et les innombrables combinaisons de scénarios offertes par les six personnages rendaient la traduction délicate. Résultat j’ai du me faire le jeu en japonais, à l’ancienne. C’est à dire sans internet, sans soluce et avec une feuille sur laquelle je notais les idéogrammes et leurs correspondances après les avoir testés. J’avais déjà fait l’incroyable Chrono Trigger comme ça et j’ai réussi tant bien que mal à terminer le jeu après des dizaines d’heures de bonheur absolu. Les six persos, la gestion du jour et de la nuit, les graphismes, le jeu à trois, … Cet épisode je l’ai toutefois fais seul, mon pote ne m’ayant aidé que pour le Boss de fin.

Seiken-3
02 | Illusion Of Time (Enix – Super Nintendo)

J’adore Illusion Of Time. J’aime le style graphique, j’aime l’histoire, j’aime la mélancolie qui s’en dégage. Ce jeu est génial et représente une bonne partie de mon adolescence puisque je l’ai terminé trois fois. Je l’avais découvert par hasard chez un pote qui venait de l’acheter le jour de sa sortie et en rentrant j’étais immédiatement allé m’en acheter un exemplaire. Si je met le deuxième épisode de la saga Gaïa c’est que je n’ai jamais trop accroché à Soulblazer et que Terranigma est sorti trop tard en France. Je n’ai jamais trouvé le temps de vraiment avancé dans ce troisième opus qui proposait des graphismes superbes. Si par extraordinaire vous ne connaissez pas Illusion Of Time, vous devez réparer cette erreur immédiatement. Et puis cette génération de jeux « avec guide » reste mythique pour tous les joueurs français de l’époque.

Time
01 | Secret Of Mana (Square Soft – Super Nintendo)

S’il ne devait en rester qu’un. Je pourrais écrire un bouquin sur ce jeu tellement il a occupé une grande place dans ma vie de joueur. J’ai des milliards d’anecdotes qui y sont liées et je pense d’ailleurs faire un article consacré uniquement à ce jeu un de ces quatre. Après inutile de le présenter, tout le monde connais sa beauté, son onirisme, ses musiques, ses personnages, son multijoueur et ses lapins à rosser. Un série extraordinaire qui s’est malheureusement essoufflée à partir de Legend Of Mana sur Playstation…

Mana
Voilà mon Top 10 forcément très subjectif mais que j’ai essayé de faire représentatif. Il manque plein de jeux auxquels je n’ai pas joué ou que je n’ai pas cité. J’ai pourtant passé des heures sur des titres comme Drakengard, Phantasy Star Online, Silver, Starfox Adventures, Battle Of Olympus, Shining Soul, Ys, …
.

[Platine #45] Murdered : Soul Suspect

MSS-1
En ce moment je tiens une bonne forme question Platine PS4 puisque je viens de faire tomber le troisième de ce fructueux mois de mars. Dans la foulée de The Order 1886 je me suis lancé dans un autre Platine estampillé « simple et rapide », à savoir Murdered : Soul Suspect.

Le jeu de Square-Enix est un titre d’enquête policière sur fond de surnaturel franchement pas terrible. Sans être moche, le jeu n’est pas particulièrement beau et le scénario est inintéressant au possible. J’ai d’ailleurs très vite renoncé à suivre les cinématiques tant l’enquête ne m’a pas passionnée du tout.

Murdered: Soul Suspect_20150316142405
En soit le concept du flic enquêtant sur sa propre mort aurait pu être sympa, mais le jeu tourne très vite en rond avec des mécanismes ultra dirigistes répétés en boucle jusqu’à plus soif. Vous allez dans un lieu, vous vous baladez dans des couloirs, vous découvrez une pièce, vous regarder 3-4 preuves par terre et vous faites une déduction en carton. C’est tout. Du Sherlock Holmes en beaucoup plus mou.

Les seuls ennemis présents sont des démons rouges à tuer en vous faufilant dans leurs dos. Vous en croiserez tout au plus une petite dizaine dans le jeu et il ne vous opposerons aucune résistance. En réalité tout le jeu consiste à collecter un nombre indécent de collectibles. Il y en a presque 200 à ramasser et c’est extrêmement fastidieux, d’autant que certains sont plutôt bien cachés (les graffitis notamment).

Murdered: Soul Suspect_20150311125336
J’ai fait le jeu avec ce superbe guide pas à pas (en anglais) en prenant bien soin de cocher chaque collectible pour ne rien rater, sous peine d’avoir à recommencer un second run. Et croyez moi le jeu ne le mérite pas.

En effet, avant d’entrer (une deuxième fois) dans le Musée à la fin du jeu vous devrez vous assurer d’avoir tous les collectibles car vous ne pourrez plus retourner dans Salem une fois ce point passé. Les collectibles se cumulent sur plusieurs run mais les compteurs sont remis à zéros dans le menu ce qui peut compliquer les choses si vous n’avez pas noté les objets déjà récupérés.

Vous devez donc avoir récupéré 140 objets avant le dernier chapitre, soit :

  • 14 / 14 Pouvoirs
  • 7 / 7 Episodes de la vie de Ronan
  • 35 / 39 Infos sur le tueur
  • 31 / 38 Pensées de Julia
  • 2 / 2 Pensées de Rex
  • 2 / 2 Vérités sur Baxter
  • 4 / 6 Carnets de profileuse
  • 20 / 23 Graffitis de la jeune fille fantôme
  • 6 / 8 Histoires de Fantômes
  • 18 / 25 Plaques historiques
  • 1 / 9 Histoire des Sorcières de Salem

Le reste des trophées est une pure formalité. Sans les collectibles le Platine pourrait se boucler en 3-4 heures, mais la chasse aux divers objets est longue et fastidieuse… C’est d’ailleurs pour ça que j’ai mis une semaine à faire le jeu, préférant chasser à petites doses.

Murdered: Soul Suspect_20150311133311
Murdered : Soul Suspect ne me laisseras pas un grand souvenir. Ce n’est pas non plus une calamité, mais le jeu n’a pas beaucoup de choses intéressantes à offrir et on se lasse très vite.

Toujours est-il que grâce à lui j’ai débloqué le 45ème Platine de ma collection. Le 46ème aurait déjà du tomber mais a subi un petit contretemps. Ce n’est plus qu’une question d’heures ! Sur ce, je vais enfin pouvoir aller tuer du Yéti sur le DLC de Far Cry 4.

45-MSS