Archives du mot-clé Assassin’s Creed Syndicate

[100% DLC] Assassin’s Creed Syndicate : Jack l’Eventreur

Jack
Après avoir platiné avec grand plaisir le dernier opus de la saga Assassin’s Creed, j’étais bien obligé de me lancer dans le DLC de Jack l’Éventreur afin d’obtenir un beau 100% de completion. Le premier contenu additionnel de Syndicate est sorti peu avant Noël et se monnaye dans un classique 15€ bien que les soldes du PSN m’ont permis d’économiser deux ou trois euros.

Le DLC se déroule quelques années après l’histoire principale et vous met aux prises avec, ô surprise, le légendaire Jack l’Éventreur. Passage presque obligé pour un jeu se déroulant dans le Londres victorien. Vous contrôlez de nouveau Evie, qui a pris un gros coup de vieux et qui viens tout juste de rentrer des Indes. Le jeu vous propose également de prendre le contrôle de Jack lors de trois séquences, ce qui ne change pas le système de jeu mais c’est plutôt sympathique.

Assassin's Creed® Syndicate_20160112233518
Le gameplay a très légèrement évolué puisqu le DLC introduit un système de peur que vous pouvez provoquer chez vos ennemis grâce à divers combos ou accessoires. Au final cela ne change pas grand chose au gameplay de base mais ça vous donne un vague sentiment de nouveauté.

Il vous faudra une poignée d’heure pour venir au bout de l’enquête sur Jack l’Eventreur et obtenir le 100%. THC a sorti un guide (utile) évaluant la difficulté à 3 et le temps nécessaire à 8 heures. Je partage pour le temps, un peu moins pour le challenge qui est assez faible et se rapproche plutôt d’un petit 2 à l’image du jeu principal.

Je n’ai pas énormément accroché à l’histoire un peu poussive mais c’est avec plaisir que j’ai prolongé l’aventure Syndicate. Les missions sont toutefois très classiques, si ce n’est l’ajout d’enquêtes évoquant fortement le gameplay de Murdered Soul Suspect.

Assassin's Creed® Syndicate_20160113181404
Concernant les trophées c’est également du très classique !

Outre le seul trophée lié à l’histoire (Un secret bien gardé), la plupart des trophées tomberont sans trop faire attention à l’image de Violence (30 éliminations violentes), Keep Calm and Carry On, Incarnez la frayeur ou Alors, on a peur ? (200 frayeurs). Il faut dire que les prérequis des trophées sont assez bas.

Le plus long sera bien évidemment Eventrologue qui demande une synchronisation de 100% sur l’intégralité du DLC et non pas seulement sur les missions principales. Vous devrez donc récupérer tous les coffres, affiches et bugs Helix, mais également terminer à 100% les activités d’associés. Il n’y a absolument rien de sorcier et la quête de ce trophée fera tomber naturellement tous les autres, dont La nouvelle terreur de Whitechapel puisque vous finirez le jeu avec toutes les compétences.

Assassin's Creed® Syndicate_20160117214857
Pas de conseils particuliers, si vous avez platiné le jeu ce DLC sera une pure formalité. Pour ma part j’enchaîne sur Unity (et sa mise à jour de 6 Go). Après une poignée de minutes de jeu, on se rend compte à quel point Syndicate est meilleur avec des graphismes plus fins, une maniabilité plus précise et intuitive, mais surtout des combats à main nue autrement plus bestiaux !

Publicités

[Platine #65] Assassin’s Creed Syndicate

ACS
Pour mon second Platine de 2016 (déjà !) je me suis enfin mis à du « gros » jeu PS4. Non pas que le trophée suprême d’Assassin’s Creed Syndicate soit particulièrement difficile, mais c’est vrai que cela faisait un moment que je me cantonnais aux petits jeux Vita. J’ai donc profité de l’absence de multijoueur pour renouer avec une franchise raillée mais que j’affectionne particulièrement.

Avec cet épisode londonien j’ai retrouvé mes sensations du deuxième épisode, loin de tout ces modes multijoueurs insupportables et des fastidieuses traversées en bateau. J’ai tellement retrouvé mes marques que j’ai joué comme un forcené pour boucler le Platine en tout juste une semaine.

ACS-01
Même si le scénario est d’une nullité et d’une inutilité abyssale, j’ai adoré ce nouvel opus. Il faut dire que mener l’enquête sur un étrange « sirop » ou se mêler à une lutte entre deux compagnies de Bus n’a pas grand chose de palpitant… Sorti de ça, l’ambiance victorienne est vraiment géniale avec une touche Sherlock de Guy Ritchie et les personnages sont plutôt attachants. Alors que j’avais une préférence pour Jacob au début, j’ai finalement fait tout le jeu avec Evie, beaucoup plus féline et assassine là où son frère est assez pataud.

J’ai également beaucoup aimé les libérations de quartiers avec les guerres de gangs façon Gangs of New-York, même si cela constitue une toute petite part du jeu.

Le Platine est extrêmement simple à débloquer car il n’y a vraiment aucune difficulté. Noté 3/10 sur tous les sites, je trouve même la note un peu élevé pour ce qu’il y a à faire.

Assassin's Creed® Syndicate_20160111012520
J’ai commencé par boucler les premières séquences avant de faire comme dans tous les jeux Ubi (Assassin’s Creed ou Far Cry) et me consacré activement aux collectibles et autres missions annexes. Une fois bouclés j’ai repris le cours de l’histoire en veillant bien à réaliser les défis de synchro pour ne pas avoir à y revenir.

La performance anémique de l’OM m’ayant fait quitter le stade avant la fin du match, j’ai pu platiner le jeu dimanche soir en choppant les tout derniers trophées liés à la séquence 9, aux améliorations de bande et à la destruction d’objet.

Comme d’habitude je vous conseille les excellents guides des piliers du net en la matière. Celui de THC est très bien fait et suffira amplement. Je vous donne toutefois une ou deux précisions pour quelques trophées, si ça peu aider :

Le trophée Resquilleurs où il faut éjecter 50 ennemis d’un train est l’un des plus chiant dans la mesure où les occasions de le faire ne se présentent pas souvent. Pour cela il faut refaire en boucle la mémoire 2 de la 5ème séquence qui vous permet de balancer (au mieux) 7 ou 8 ennemis par dessus bord. Le plus lourd étant de se taper les interminables chargements au moment de relancer le dernier checkpoint.

Assassin's Creed® Syndicate_20160108225524
Le trophée Acolyte vous demande d’atteindre le niveau max de loyauté avec un de vos partenaires. Même si atteindre le niveau 5 n’est pas très compliqué, vous débloquerez ce trophée beaucoup plus rapidement en atteignant le niveau 2 avec Winston Churchill dans la faille de la 1ère Guerre Mondiale. Concentrez vous un minimum sur les défis des missions et ça passeras tout seul.

Les clés de la ville sera probablement un de vos dernier trophée car il est assez long de débloquer toutes les améliorations de bande. Cela demande de l’argent mais surtout des ingrédients parfois rares à trouver. En achetant l’amélioration vous offrant des réductions sur le prix des autres et en prenant la compétence des personnages vous permettant d’avoir plus d’ingrédients rares, vous vous faciliterez la vie. L’ingrédient le plus chiant à trouver sera le produit chimique. Pour cela fouillez les coffres, c’est clairement le plus rentable, et ne dépensez pas vos ingrédients pour upgrader les armes, ça n’est pas utile !

Le trophée Ça ne va pas la tête est d’une facilité déconcertante si vous le réalisez dans la mémoire 6 de la séquence 4. A un moment donné vous serez à l’arrière d’un chariot avec des munitions infinies et vous n’aurez plus qu’à tranquillement viser les chevaux pour abattre cinq véhicules et avoir le trophée.

Assassin's Creed® Syndicate_20160104235056
Pour Attention là-dessous, ne vous embêtez pas ! Lancez la mémoire 2 de la séquence 4. Dés le début vous devez ouvrir la porte du hangar qui est gardée par plusieurs ennemis. Deux sont sous des tonneaux suspendus et un troisième ne tarderas pas à les rejoindre. Bingo !

Vol aggravé pourrait être un trophée insupportable s’il n’existait pas un glitch génial découvert par internet. Récupérez par n’importe quel moyen un véhicule de Police (si besoin dans la mémoire 2 de la séquence 5) et devenez anonyme. Trouvez un Rooks qui traine dans la rue et recrutez le avec R1. Quand il monte sur le véhicule appuyez sur L1 pour rejoindre le toit et dés qu’il a pris les rennes, appuyez sur O pour les récupérer et comptabiliser un vol. Renouvelez la manip autant que de besoin.

Même si Tourbillon de mort tomberas probablement au cours de votre aventure, vous pouvez le booster très facilement dans les arènes de combat les plus simples. Emmenez deux ennemis dans l’état de léthargie et achevez les en simultané !

Pour l’Opium du peuple où vous devez infecter quatre ennemis avec une fléchette, attirez un groupe d’ennemis près d’un feu, balancez un fumi et éloignez vous pour tirer une fléchette dans le feu.

Assassin's Creed® Syndicate_20160111012157
Enfin pour Sans-gêne, j’ai dés le début du jeu détruit un maximum d’éléments lors de mes déplacements en véhicules. Je ne marchais quasiment pas et prenais une voiture à chaque fois en détruisant le plus possible. Au final, je n’ai eu à farmer le trophée que durant 10-15 minutes sur Trafalgar Square là où certains joueurs y ont passé des heures ! En s’y prenant tôt le trophée n’est pas si chiant. Juste extrêmement con.

Pour terminer, dans le cadre du trophée Mentor (100 % de synchro dans les mémoires principales) vous aurez souvent à éviter de tuer des gardes ou des policiers. Ce qui peut être très chiant notamment pour les enlèvements (la deuxième cible de la mémoire 2 de la séquence 8 !). Pensez juste à un truc très simple : assommez les ! En maintenant O derrière eux, vous les endormirez, ce qui vous permettra de faire votre défi peinard.

Je suis très content d’avoir renoué avec la franchise Assassin’s Creed et d’avoir débloqué ce nouveau Platine. Je vais me lancer de ce pas dans le DLC de Jack l’Éventreur pour avoir le 100 % et je ne vous cache pas que cela m’a motivé pour sortir Unity du blister dans lequel il traine depuis un an…

65-ACS