[Platine #44] The Order 1886

TO1886
Comme quasiment tous les joueurs PS4 je viens de platiner la dernière hype The Order 1886. Un jeu qui a fait coulé beaucoup d’encre, que ce soit pour ses indéniables qualités graphiques ou sa durée de vie famélique. Shoot de bonheur pour certains, pétard mouillé pour d’autres, il est assez difficile de se faire une opinion sur le dernier bébé de Ready At Down mais une chose est sure, le jeu m’a laissé un goût bizarre.

Je ne vais pas me lancer dans un test en bonne et due forme donc je vais simplement vous donner mon point de vue sur le jeu. C’est beau, très beau, avec des décors et des animations de dingues même si tous les visages ne bénéficient pas de la même attention. Les chevaliers sont classes et l’ambiance du Londres / Whitechapel Néo-Victorien est superbe. Sur ces points tout le monde est d’accord pour dire que The Order se déguste comme un bon film immersif.

The Order: 1886_20150308234121
Mais derrière ? Je pestai récemment sur les jeux Telltale qui ressemblent de plus en plus à des dessins animés interactifs. The Order 1886 n’en est malheureusement pas loin… Durant 80 % du jeu on est de simples spectateurs. Soit de cinématiques (certes belles et intéressantes) avec parfois un vague QTE pour vous sortir de votre torpeur, soit de couloirs fermés où vous devez simplement avancer tout droit, sans pouvoir courir, avec pour seule mission que de baver devant les graphismes.

The Order 1886 est un TPS mais les phases de shoot se comptent sur les doigts de la main et sont assez mal gérées. Vous avez 4-5 grosses bastons dans le jeu avec des tonnes d’ennemis qui arrivent sans arrêt, puis plus rien pendant 2 heures. Il aurait été bien plus dynamique de parsemer l’aventure d’ennemis supplémentaires. J’ai vraiment été frustré par le peu de phases d’action.

The Order: 1886_20150305125029
Car celle-ci sont bonnes ! Dynamiques à souhait avec de gros bruitages, de bonnes armes et un excellent gameplay. Une maniabilité qui est d’ailleurs calquée en totalité sur celle d’Uncharted, que ce soit dans les phases de shoot ou dans les désormais classiques sessions d’escalade.

Contrairement à ce que peuvent laisser penser les quelques lignes précédentes, j’ai aimé The Order 1886. C’est beau, c’est prenant, c’est fun. Mais on est beaucoup trop spectateur et il n’y a clairement pas assez d’action ! Surtout, la fin du jeu laisse un goût amer car c’est beaucoup trop court. Réellement trop court. Autant Ground Zeroes proposait un bac à sable où on pouvait s’amuser de nombreuses heures si on le souhaité, autant The Order se range une fois bouclé.

A part refaire vite fait une ou deux phases de shoot, il n’y a pas d’intérêt à refaire le jeu avec ses cinématiques imposées et ses longs couloirs dirigistes. Du moins pas avant d’avoir laissé passer un ou deux ans.

The Order: 1886_20150306173038
En ce sens le Platine n’apporte rien à la rejouabilité. On ne va pas se plaindre qu’il n’impose pas un second run mais c’est vrai que la première partie est toujours haché avec la quête des innombrables collectibles. C’est pour ça que j’adore les run Expert d’Uncharted où vous êtes libérés des objets à collectionner et pouvez savourer le jeu.

Pour ne pas avoir à recommencer inutilement, j’ai fait l’histoire avec ce guide (pas à pas avec photos) sous les yeux. Au final je n’ai raté que deux collectibles par inadvertance et j’ai pu les récupérer en deux minutes en relançant les chapitres concernés.

Les collectibles ne sont à récupérer que dans les phases « couloirs » ce qui est une bonne chose car ça ne parasite jamais l’action, mais en contrepartie vous en avez tous les trois mètres…

The Order: 1886_20150308172448
Pour le reste des trophées, tout tombe tout seul. Au début je me forçais à faire certains objectifs (arme de poing, …) mais en réalité le jeu est fait pour que vous ayez assez de kills automatiquement en terminant l’aventure et cela même sans mourir. Si jamais il vous en manque malgré tout, vous pouvez relancer un chapitre et abuser du « dernier checkpoint ».

Je n’ai vraiment aucun conseil à donner sur les trophées, ils sont tous simplissimes et évidents. Comme le jeu en fait.

The Order 1886 se déguste avec plaisir mais il aurait gagné à être au moins deux fois plus long avec d’avantage de phases actives, car là vraiment le temps de « jeu » réel doit avoisiner la petite heure…

The Order: 1886_20150308232704
J’ai platiné le jeu en un jour et sept heures d’après PSN Profiles mais ce compteur est faussé car j’ai attendu longtemps avant de faire tomber le premier trophée. J’aurais d’ailleurs pu platiner le jeu en seulement quelques heures avec ce système si je n’avais pas fais une grosse pause entre deux sessions de jeu.

Reste que The Order 1886 est une aubaine pour les chasseurs de trophées ! Rapide, très simple et composé uniquement de trophées Or / Argent. Même si on peut noter qu’il n’y a que 22 trophées en l’absence de récompenses liées à l’histoire.

44-TO1886

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s