[Top] 25 ans de Game Boy, 25 jeux

Le, la et les Game Boy ont fêté cette semaine leurs 25 ans d’existence. Un chiffre qui ne rajeuni personne puisque la console portable mythique de Nintendo est sortie au Japon le 21 avril 1989. En Europe il aurait fallu attendre près d’un an et demi avant de la voir débarquer le 28 septembre 1990.

L’internet fête l’évènement et tout le monde y va de son petit hommage. Comme je n’aime pas me sentir exclu, je vais également me fendre d’un article « pour l’occasion » avec un Top 25 de mes jeux préférés sur Game Boy. Oui, comme 772 autres sites et blogs…

gameboy-first-gen-wallpaper copy
Il ne s’agit pas d’un Top 25 des meilleurs jeux Game Boy de tous les temps, mais bien d’un Top 25 de mes jeux Game Boy les plus marquants, étant précisé que je ne suis pas certain d’en posséder autant. J’ai eu la Game Boy lors de sa sortie quand j’avais 7 ans et toute ma collection de jeux est d’époque. Depuis mon passage à la Game Boy Color, je n’ai plus jamais acheté de jeux Game Boy, même dans une brocante !

Donc forcément, il y a des jeux que vous n’allez pas trouvé dans ce top. Par exemple, dans toute ma vie je n’ai du jouer que 10 minutes à Pokemon. Il faut dire que le jeu a explosé quand j’étais au lycée et je n’avais pas trop envie de jouer au même jeu que les primaires que je croisai à la Cantine.

Comme énormément de joueurs, la Game Boy a bercé mon enfance. Je la trimballai absolument partout dans sa grosse house avec tout son attirail (loupe-lumière, batterie, chargeur) et elle occupait le moindre temps mort dés que je mettais un pied hors de chez moi.

nintendo-ds-games-for-boyshardware-classics--nintendo-game-boy---retro-news---nintendo-life-usschrcz copy
25 | Home Alone (THQ)

Le jour où j’ai découvert le karma. J’avais plus ou moins chouré ce jeu à un gamin chez qui j’avais passé des vacances. Enfin disons que j’étais négligemment parti avec. Résultat : le karma m’a puni en m’infligeant l’un des jeu les plus pourri auquel il m’ait été donné de jouer. Rien que pour cela je me devais de mettre ce jeu dans le Top. Parce que le pire c’est qu’à l’époque, daube ou pas, on jouait à tous nos jeux. Et souvent en plus.

24 | The Bugs Bunny Crazy Castle (Kemco)

Si je met ce jeu sans grand intérêt dans mon Top, c’est uniquement pour faire partager au monde le fait que j’avais prêté mon Mario & Yoshi à un pote en échange de son Bugs Bunny et que cet @#$* a déménagé et ne m’a jamais rendu mon jeu. Je ne lui ai jamais rendu le sien non plus mais je n’ai pas franchement gagné au change…

23 | F1 Pole Position (Human)

Parce qu’il me manquait un jeu dans mon Top et que c’est le premier qui me soit passé par la tête. Imaginez un jeu de F1 sur Game Boy ! C’était loin d’être nul mais ça avait du mal à vous passionner pendant des heures.

22 | Mr. Do ! (Taito)

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai une affection pour ce petit jeu où il faut récupérer des cerises pour passer au niveau suivant. Ma tante me l’avait acheté en même temps que Metroid II et pourtant je crois que j’ai plus joué à ce jeu qu’aux aventures de Samus Aran…

21 | Double Dragon (Nintendo)

Double Dragon II sur Nes étant l’un de mes jeu préféré de tous les temps. Cette version portable du premier épisode me permettait donc de (vaguement) prolonger le plaisir lorsqu’il fallait éteindre la console pour aller rendre visible à une quelconque arrière tante dans une maison de retraite lugubre. Et ça c’était déjà inestimable.

1281936778-00 copy
20 | Top Ranking Tennis (Nintendo)

Je ne me souviens plus trop de ce jeu. Je crois qu’il était pas mal du tout d’ailleurs. Par contre, impossible d’oublier sa boite taille Super Nintendo et son multitap. 4 joueurs sur Game Boy ! 4 !!! Bon, je n’ai jamais joué ne serait ce qu’à deux car je n’ai jamais rencontré une autre personne possédant le jeu. Alors imaginez réunir 4 personnes avec 4 Game Boy, 4 jeux et 4 câbles link. Quoique je vous parle d’un temps où les consoles portables étaient vendues avec un câble link, des écouteurs et même… des piles.

19 | Batman (Sunsoft)

On ne va pas se mentir. Le jeu vidéo Batman sur Game Boy  c’était pas franchement terrible, mais bon, à la fin des années 80, quand le film Batman est sorti, c’était une espèce d’hystérie hallucinante et il était inconcevable de ne pas tâter de la chauve souris sur Nes ou Game Boy. Question de standing à la récré.

18 | RoboCop (Ocean)

On ne va pas se mentir. Le jeu vidéo RoboCop sur Game Boy  c’était pas franchement terrible, mais bon, à la fin des années 80, quand le film RoboCop est sorti, c’était une espèce d’hystérie hallucinante et il était inconcevable de ne pas tâter du robot flic sur Nes ou Game Boy. Question de standing à la récré. S’il devance Batman c’est uniquement à cause de la prise d’otage du Level 2, parce que Batman était quand même bien meilleur.

17 | Chase H.Q. (Taito)

Rangez vos Need For Speed, ça c’était du jeu de bagnole de truand ! Le genre de jeux auxquels j’ai joué 500 fois mais jamais plus de 10 minutes parce que bon, c’était un peu toujours pareil et on mourrait assez vite.

16 | Mortal Kombat (Acclaim)

Mortal Kombat dans les 90’s c’était quelque chose. Et comme je n’avais pas encore la Super Nintendo, je ne pouvais me consoler qu’avec la version Game Boy. Et c’était moche, mais moche. Et injouable. Mais alors injouable. Et ?! Bah comme toujours, je jouais comme un fou.

1103950-585659_38554_front copy
15 | Castlevania II : Belmont’s Revenge (Konami)

Je n’avais pas cet épisode Game Boy mais j’y ai suffisamment joué chez des potes pour en garder un bon souvenir. Par définition, à l’époque, c’était toujours un bonheur d’avoir dans sa poche les versions portables des grosses licences Nes ou Super Nintendo.

14 | Zool (Gremlin)

Pas besoin de Sonic quand on avait Zool ! Un personnage qui va vite et un jeu auquel on ne comprend pas grand chose. Prends ça Sega !

13 | Metroid II : Return Of Samus (Nintendo)

L’exemple typique du jeu auquel j’ai beaucoup joué sans jamais rien comprendre. Les labyrinthes de Metroid en monochrome avec un écran rikiki, il fallait s’accrocher. Mais bon, c’était Samus, c’était comme sur Nes puis comme sur ce putain de Metroid III.

12 | Kirby Dream Land (Nintendo)

Je peux vous l’avouer aujourd’hui, je n’ai jamais possédé un seul jeu Kirby de toute ma vie. Pourtant je n’ai rien contre le gros joufflu de Nintendo, c’était même vachement sympa sur Game Boy. Mais bon voilà…

11 | Mario & Yoshi (Nintendo)

Qu’est ce que j’adorai et qu’est ce que j’ai pu jouer à ce Tetris-like made in Nintendo où il fallait faire disparaitre des monstres en intervertissant les plateaux tenus dans chaque main par Mario et Yoshi. Enfin, ça c’était jusqu’au drame décrit au numéro 24. Je peux me consoler en me disant que j’ai encore la boite de mon jeu et qu’il me suffit de le racheter pour une misère en loose.

mystic_quest_jaquette_france copy
10 | Mystic Quest (Square Soft)

Le tout premier épisode de la saga Seiken Densetsu ce n’est pas rien. J’ai tellement adulé cette saga que je me suis tapé des centaines d’heures (et lâché des centaines de francs) sur l’épisode 3 en japonais. Finalement Mystic Quest est l’un des épisodes auquel j’ai le moins joué. C’était bien, c’était beau mais j’avais tendance à mourir trop facilement. Alors à la place je recommençais encore une fois Zelda.

09 | Megaman : Dr. Willy’s Revenge (Capcom)

Las adaptations de grosses licences sur Game Boy c’était dingue mais c’était bien souvent dur. Les graphismes noir et blanc couplés à la taille de l’écran n’aidaient pas des masses et dans le cas d’un jeu comme Megaman, il fallait s’accrocher pour venir à bout des deux séries de quatre boss. Et puis c’était old school, à chaque fois il fallait tout recommencer du début.

08 | Kid Icarus Of Myths and Monsters (Nintendo)

Un pote m’avait prêté ce jeu un jour où on étaient en balade avec nos parents et où on avaient passé l’après midi à jouer comme des forcenés. J’avais ensuite tenté de le trouver pour me l’acheter, mais en vain. Il faut dire qu’avant on ne trouvait pas si facilement certain jeu, ce qui était extrêmement frustrant quand on devait les rendre à nos copains. Finalement mon pote me l’a donné, j’étais trop heureux, j’ai joué comme un fou et je n’ai jamais compris ce que je devais faire.

07 | Mr Nutz (Ocean)

Un sacré jeu de plates-formes développé par la branche française d’Ocean et dont la version Game Boy n’avait pas tant que ça à envier à ses grandes sœurs de salon. Une petite merveille in ze pocket.

06 | Motocross Maniacs (Palcom)

J’adorai ce jeu de moto qui mélangeait le gameplay du mythique Excitebike avec une grosse dose de plates-formes et de loopings. Un jeu bien plus technique et précis que ce que l’on pourrait penser de prime abord.

1091223277-00 copy
05 | Teenage Mutant Hero Turtles : Fall Of The Foot Clan (Konami)

La revanche de toute une génération traumatisée par l’épisode Nes, ses algues électriques et ses bombes sous-marines. Là on pouvait enfin s’éclater avec nos tortues préférées dans un beat them all super sympa et accessible.

04 | Super Mario Land 2 (Nintendo)

Exit Super Mario Land premier du nom et ses graphismes horribles. Exit le gros Wario. Le seul, le vrai, l’unique c’est Super Mario Land 2 et sa quête des 6 pièces dorées. Un jeu que j’ai du faire et refaire des dizaines de fois. Et puis ces sprites ! Si gros, si détaillés !

03 | Mario Pricross (Nintendo)

Le nombre d’heure que j’ai pu passer sur les nombreux casses têtes de Mario Picross… Un des jeux les plus obsédant et malin auquel il m’ait été donné de jouer. Avec cette tension incroyable au moment de prendre un risque un peu hasardeux dans les grilles les plus complexes. La version DS n’arrivera jamais à la cheville de la merveille originelle.

02 | Tetris (Nintendo)

J’ai longtemps hésité pour la première place et c’est finalement le côté émotif qui a parlé. Tetris est deuxième mais reste encore, à l’heure actuelle, l’une de mes drogues vidéoludique préférée. Le Tetris dans sa forme la plus efficace est sur Game Boy. Il n’y a rien de spécial à gagner si ce n’est la fierté de tenir le plus possible face au flot incessant des briques dans les niveaux les plus élevés.

01 | The Legend Of Zelda : Link’s Awakening (Nintendo)

On ne va pas se mentir, c’est le meilleur de tous. La magie que j’ai pu éprouver en testant ce jeu le jour de Noël après des semaines d’attente… C’était fou d’avoir de tels graphismes et un tel Zelda  à emmener partout. Et puis quelle aventure ! Je l’ai tellement fait et refait que je connaissais tous les recoins de l’ile Cocolint par cœur.

Publicités

2 réflexions au sujet de « [Top] 25 ans de Game Boy, 25 jeux »

  1. TomTom

    Intéressant ce classement personnel.
    Évidemment, j’ai de nombreux points de désaccord avec toi mais en même temps, ce serait un peu triste si tout le monde avait le même classement! En plus certaines anecdotes sont sympathiques et m’en rappelle des personnelles.

    Autre détail amusant : tu jettes Super Mario Land mais que tu places Super Mario Land 2 assez haut alors que pour ma part, ce serait le contraire. SML2 était techniquement impressionnant à l’époque avec ses sprites énormes mais le SML et le challenge qu’il proposait était à des années lumières de sa suite… SML2 reste un bon jeu mais à mon goût il est trop facile, trop centré sur le visuel et trop plein de fioriture inutiles.

    Dernière chose (que je viens de découvrir en cherchant plus d’info sur le jeu), F1 Pole Position sur Game Boy semble être le nom occidental de Nakajima Satoru: F-1 Hero GB ’92: The Graded Driver qu’a utilisé Ubisoft. Et il n’a donc aucun rapport avec le F1 Pole Position sorti sur SNES développé par Human (et d’ailleurs nommé au Japon Human Grand Prix)

    Répondre
    1. Zhou Auteur de l’article

      J’avoue avoir fait preuve de beaucoup de mauvaise foi dans mon classement 😀 Il se base plus sur les souvenirs d’enfance que sur les réelles qualités des jeux. Sinon certains jeux du Top ne risqueraient pas d’y figurer !!

      En réalité, j’adore SML qui a été mon tout premier jeu Game Boy (hors Tetris bien sur) quand j’ai eu la console. Je te rejoins totalement sur le fait que le challenge est autrement plus intéressant que SML 2. Je n’ai apprécié SML qu’en vieillissant, c’est pour ça que j’ai mis plutôt le 2 dans mon Top. De la même manière je suis un fan absolu de SMB 1.

      Tu a également raison pour F1 Pole Position qui n’est pas du tout de Human mais bien de Ubi Soft ! Ça m’étonnait aussi…

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s