(J’ai testé) inFAMOUS : Second Son

Si vous suivez un peu le Blog, vous avez surement remarqué que je ne publie pas de tests de jeux. Non pas que je n’aime pas en faire, mais ce n’est pas l’optique de ce Blog. Je préfère véhiculer mes impressions sur un jeu au travers de billets sur les Platines ou sur mes divers achats.

Le fait est que je joue rarement à des jeux qui viennent tout juste de sortir, ce qui rend tout de suite un avis beaucoup moins intéressant s’il est écrit 3 ans (et 2.000 tests) après… De temps en temps je transgresse un peu avec un billet « J’ai testé » qui permet de parler d’un jeu sans se lancer dans un test bien scolaire avec sa note, ses plus, ses moins et sa construction habituelle (histoire, maniabilité, …).

inFamousSecondSon-1
Je n’avais pas prévu de m’acheter inFAMOUS : Second Son à sa sortie, mais il faut dire que les teasers aperçus un peu partout sur le net ont fait monter mon désir à un niveau d’excitation que je n’avais plus atteint depuis des années ! J’ai donc craqué, mis temporairement Assassin’s Creed IV aux fers et claqué 70 boules dans la dernière production Sucker Punch, ces salopards à l’origine de la saga Sly et des deux premiers Infamous, jeux auxquels je n’ai jamais joué.

Si je vous parle d’inFAMOUS, ce n’est pas pour surfer sur le buzz actuel ou vous rabâcher ce que vous avez lu dans 500 tests plus inspirés que les miens. Si je vous en parle, c’est uniquement parce que j’ai envie d’insister sur un point : ce jeu poutre !

On n’est certes pas en présence d’un chef d’œuvre absolu, parce que c’est assez répétitif et relativement court. Mais c’est tellement beau et fun que le plaisir de jeu est total. Après un achat en day two, une semaine de jeu intensif, un run en bon karma, un run en badass et un Platine en poche, je suis en mesure de vous confirmer combien ce jeu est une bouffée d’air frais.

infamous-second-son-playstation-4-ps4-1395050222-152
inFAMOUS fait parti des premiers jeux vraiment next gen de la console et ça se voit. C’est beau, c’est ultra fluide (même pendant des combat qui pètent partout), c’est lisse, les effets de lumière sont dingue, il n’y a pas de temps de téléchargement sur toute la map, pas de brouillard qui gâche la vue. Ici vous évoluez au sein d’une ville pleine de vie et rien ne viens gâcher le plaisir de la rétine.

Ce qui m’a particulièrement frappé, outre les belles textures et la lumière, c’est vraiment cette impression de netteté qui faisait un peu défaut aux « beaux » jeux de la PS3. Adieu aliasing qui gâchait les Uncharted et autres killer app de la précédente génération !

inFAMOUS est beau, mais il est aussi très fun. La maniabilité demande un petit temps d’adaptation mais passé ce délai vous allez sauter dans tous les sens en déboitant tout ce qui bouge avec un sentiment de puissance jouissif.

infamous-second-son-playstation-4-ps4-1395324161-175
Sur ce point le run en mauvais karma est assez jouissif puisque vous expérimenterez un vrai sentiment de puissance. Être un héro c’est gratifiant et j’avoue avoir été un peu embêté à l’idée de quitter mon costume de sauveur, mais une fois tombé dans le côté obscur, vous ne penserez plus qu’à désintégrer du quidam dans tous les sens.

Le scénario ne change pas énormément entre les deux versions qui conservent un gros tronc commun. Il y a toutefois quelques nuances bienvenues et la fin en bad karma est assez étonnante pour un tel jeu.

Même si l’expérience est assez courte, je vous recommande chaudement le trip. Personnellement, j’ai pris mon temps en profitant de trainer dans les rues de Seattle et de bien compléter le jeu à 100 %. Les missions secondaires sont très sympas et il est vraiment agréable de nettoyer les rues de la présence du DUP ou de réaliser des graffitis tous plus beaux et originaux les uns que les autres.

infamous-second-son-playstation-4-ps4-1395050222-130
Delsin et les personnages secondaires sont charismatiques et attachants, ce qui fait qu’on se plonge avec plaisir dans l’histoire. Le jeu n’est pas dur, mais demande un poil de stratégie en Expert, ce qui permet d’enchainer les missions et les sessions de jeu sans se lasser et avec un maximum de fun.

inFAMOUS : Second Son est typiquement le genre de jeu auquel je veux jouer ces temps-ci : beau, maniable, intéressant, fun et pas prise de tête.
.

Publicités

Une réflexion au sujet de « (J’ai testé) inFAMOUS : Second Son »

  1. Ping : [Platine #23] inFAMOUS : Second Son | What The Fuck Boy ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s