[Old School] The Sega Card : Super Tennis

Comme je vous le disiez dans un récent billet achat, j’ai fait l’acquisition fortuite d’une Sega Card. Un format de jeu pour Master System dont je n’avais étonnamment jamais trop entendu parler. J’ignore si c’est ma mémoire qui me joue des tours ou si je suis totalement passé au travers, mais Sega a bel et bien offert à sa mythique Master System une poignée de jeux au format carte.

De la taille d’une carte de crédit (ou d’une HuCard), les Sega Card étaient produites par Mitsubishi Plastics et pouvaient contenir jusqu’à 32 Ko de données (contre 512 pour une cartouche). A l’origine, l’idée principale était de proposer des jeux à des coûts bien moindre que les onéreuses cartouches. Mais ces dernières ont tellement bien marchés que les cartes sont rapidement devenus obsolètes et seule une dizaine de jeux a finalement été éditée par Sega sur ce support.

SC-4
Il convient toutefois de noter que d’autres jeux sont sortis au format cartes dés 1985 sur SG-1000 et SC-3000 (les premières console et ordinateur de Sega, inédits en Europe) grâce à un adaptateur spécial appelé « Card Catcher ». Il s’agit de la première génération de cartes, les My Card.

La seconde génération de cartes est sorti uniquement au Japon sur Mark III (la Master System japonaise). Étant précisé que la Mark III était rétrocompatible avec les cartes SG-1000.

Les Sega Card qui nous intéressent sont la troisième génération de cartes, sorties en Europe sur Master System. Seuls 9 des 15 jeux produits sont (semble-t’il) parus en France :

  • Bank Panic (1985)
  • F16 Fighting Falcon (1985)
  • Ghost House (1986)
  • Hang On (1985)
  • My Hero (1986)
  • Spy vs Spy (1986)
  • Super Tennis (1986)
  • TransBot (1985)
  • Teddy Boy (1985)

D’autres jeux comme Great Soccer sont sortis en Europe (Allemagne, Italie, …) mais pas en France.

SC-3
Il existe une quatrième et dernière génération, sortie uniquement au Japon. Appelées My Card EP, les cartes étaient réinscriptibles.

Seule la première version de la Master System dispose d’un lecteur de carte sur l’avant de la console. L’échec du format a conduit Sega à supprimer le port carte sur les Master System deuxième version. A noter qu’un adaptateur existe pour lire les cartes sur Mega Drive, le « Power Base Converter ».

Super Tennis est sorti en Europe en 1987 sur cartouche et carte. Ma version n’est toutefois pas une version européenne, mais une version américaine comme vous pouvez le constater avec le verso de la jaquette portant l’adresse de Sega Of America et un descriptif du jeu en anglais, alors que les versions européennes avaient un verso en plusieurs langues, dont le français. Vous pouvez comparer les jaquettes ici.

SC-1
Les boites des Sega Card ont la même taille que les boites Master System mais sont beaucoup plus fines. Elles en reprennent le visuel « carrelage blanc » et présentent toutes une main qui tiens la carte du jeu. Ce qui est un peu cheap mais a le mérite d’être homogène…

A l’intérieur de la boite, on retrouve le classique livret du jeu, ainsi que la carte incorporée dans une encoche comme les cartouches. La carte est protégée par une house en plastique à l’image des HuCard.

Je suis content parce que mon exemplaire est dans un état parfait. La boite n’a pas le moindre accroc. Seul le plastique de la housse a un peu jauni avec les années.

SC-2
Si vous souhaitez plus d’informations sur les Sega Card, je vous invite à consulter la page Wikipedia anglaise ou le très bon site Sega Retro.
.

Publicités

5 réflexions au sujet de « [Old School] The Sega Card : Super Tennis »

  1. TomTom

    la sega card qui me fait rêver, c’est transbot. Qu’est-ce que j’ai pu y jouer à ce jeu à l’époque! Je l’ai en version cartouche mais en version sega card, il serait encore plus beau! 😉

    Sinon, tes photos ont un éclairage vraiment contrôlé! C’est lié au matériel que tu utilises ou bien tu as une light box?

    Répondre
    1. Zhou Auteur de l’article

      C’est vrai que Transbot est assez mythique ! Perso, j’aimerai mettre la main sur Hang On. Que de souvenirs ce jeu !

      Pour les photos, j’ai un super hybride qui prend des photos magnifiques mais par commodité (et grosse flemme) j’utilise mon iPhone 4. Comme ça je transfère sur Dropbox direct.

      Malheureusement les photos sont un peu floues car les jours raccourcissent, le temps se gâte et la luminosité est de moins en moins bonne à l’intérieur de mon appart.

      Répondre
      1. TomTom

        Et bien tu arrives à très bien contrôler ta lumière environnante en tout cas! Moi j’ai toujours un reflet de lampe ou d’une fenêtre (ou du bordel 😛 ) ou je ne sais quoi qui fait tâche!

        Répondre
        1. Zhou Auteur de l’article

          Je rencontre souvent les mêmes galères que toi avec ces fichus reflets de lampe ou de soleil ^^ Je me demande comment font certains pour faire de superbe photos bien nettes avec de beaux fonds…

          Après j’ai la chance d’avoir un salon traversant et le soleil marseillais, ce qui fait qu’en pleine journée j’arrive à avoir sur ma table basse une lumière uniforme plutôt bonne pour les photos ! Mais bon, du coup je ne peux prendre des photos que le weekend quand il fait beau 😀

          Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s