[Achat] Retour de Cash #02

J’enchaine directement avec un second retour de Cash pour combler le retard accumulé dans les articles du Blog. Ce coup-ci, il s’agit d’une petite fournée tirée d’une visite à l’Eurocash de Draguignan. Magasin très sympa situé en plein centre ville.

Le magasin n’est pas immense mais dispose d’un rayon jeux vidéo assez bien achalandé, avec quelques promotions sympas. Notamment une opération « 1 jeu acheté, 1 jeu offert » sur Xbox et PS2. J’ai failli craqué sur quelques DBZ mais je me suis finalement ravisé pour me contenter des trois jeux suivants.

Cash-7
Je suis particulièrement content du premier jeu, Prince Of Persia Trilogy sur Playstation 3, qui contient les remakes HD des trois épisodes parus en leurs temps sur PS2.

Ça fait un bail que je voulais m’acheter cette compil’ mais les prix sur le net tournes autour des 10-15 € hors FDP et le jeu n’était pas non plus ma priorité absolue. A l’époque, j’avais terminé (et adoré) le premier épisode, puis acheté le troisième sans jamais avoir le temps d’y jouer. Je crois d’ailleurs qu’il est encore sous blister…

Quand j’ai platiné l’épisode PS3 (Les Sables Oubliés) l’an dernier, je me suis intéressé à cette compilation HD dans la mesure où j’avais bien envie de me refaire les jeux et que les Platines avaient l’air plutôt faciles.

Cash-11
Je vais désormais pouvoir m’y atteler car j’ai déniché la galette pour la modique somme de 5 €. Au moment de quitter le Cash, j’ai aperçu un bac à l’écart des autres jeux avec marqué « Jeux à moins de 5 € ». Au milieu des innombrables FIFA, je suis tombé sur ce Prince Of Persia dont le prix m’a fait halluciner…

Ce d’autant plus que la boite est en état plus que convenable et que le livret est présent.

Généralement dans les Cash, la carte bleue n’est acceptée qu’à partir de 10 €. J’ai donc décidé de prendre deux jeux que j’avais reposé un peu plus tôt. Quoi ?! Deux jeux Xbox alors même que je n’ai pas la console ?!

L’age aidant, j’en ai quelque peu fini des guéguerres de consoles et des réactions épidermiques envers certains constructeurs. Malgré cela, j’avoue avoir toujours énormément de mal à blairer les consoles de Microsoft… Mais disons que pour la première Xbox il y a prescription et cela fait plusieurs années que je me dis qu’un jour je repartirai avec une de ces consoles à 15 € dont les Cash regorgent.

Je n’ai jamais franchi le pas car le monolithe noir de Bill Gates pèse un âne mort et je n’ai toujours pas trouvé le courage de m’en trimballer une. En attendant, je me suis dis que je pouvais récupérer deux ou trois jeux exclusifs à la console, soit les rares qui m’ont un jour vaguement fait envie.

En grand fan de l’épisode Dreamcast, cela fait quelques années que je cherche Jet Set Radio Future mais forcément il n’y est jamais et je me refuse à l’acheter sur le net.

Ce coup-ci j’ai donc entamé ma « collection » Xbox avec le tout premier jeu de Rare chez Microsoft : Grabbed By The Ghoulies.

Cash-10
A l’époque, j’ai vécu (comme beaucoup) le départ de Rare chez Microsoft comme un drame incommensurable et une trahison hors norme. Depuis tout jeune je vénérai totalement cet éditeur cher à Nintendo et chacun de ses hits me procurait des heures et des heures de plaisir.

Si Rare a explosé avec Donkey Kong Country et Killer Instinct, c’est véritablement sur Nintendo 64 que l’orgie a eu lieu. Les Goldeneye, Perfect Dark, Blast Corps, Jet Force Gemini, Banjo-Kazooie, Diddy Kong Racing, Donkey Kong et compagnie constituent encore aujourd’hui des chefs d’œuvres du jeu vidéo. Rare était également un des seuls arguments irréfutables à opposer aux partisans de Sony.

La sortie de Grabbed By The Ghoulies m’a quelque peu rassuré. La Game Cube avait Star Fox Adventures alors que la Xbox n’avait que ce petit jeu, certes en apparence sympathique mais loin d’être un hit en puissance. Bien des années après je vais donc avoir l’occasion de le tester et c’est désormais avec plaisir que je possède l’un des jalons de l’histoire d’un éditeur à qui je ne porte plus aucune rancœur et qui s’est quelque peu perdu en cours de route…

Je vous l’ai dis plus haut, il y avait une offre « 1 jeu acheté, 1 jeu offert ». GBTG était à 3 €, j’ai donc complété avec un petit Dead Or Alive : Extreme Beach Volleyball à 5€.

Cash-8
Alors là, on va pas se mentir, c’est un véritable plaisir pervers. Plus jeune j’ai bien évidemment joué à Dead Or Alive 2 sur Dreamcast uniquement pour le… Hum… Balancement des courbes des demoiselles. Alors pensez donc ! Tout pareil mais avec des filles en bikinis qui jouent au volley !

Les images de ce jeu qui passaient en boucle dans les clips Game One étaient sympathiques et en grand fan de Beach Spikers, je me suis dit que ce jeu de volley devait être plus qu’honnête en termes de gameplay.

Si en plus on peut se rincer l’œil, on va pas se priver hein… Oui ok c’est honteux.

Cash-9
Le jeu est complet (notice et publicité) mais la boite est salement amochée. Sur le disque il y a un petit autocollant de garantie dont j’ignore l’origine. Peut être une chaine de magasin procédait à ce système ?

Dans la foulée, j’ai également rendue visite au Cash Express de Draguignan, mais sorti de quelques LaserDisc (qui tendent à se raréfier en Cash) il n’y avait pas grand chose d’honnête… Des jeux rétro à des prix réellement terrifiants et des reliquats honteux du pillage d’un Virgin (avec encore les étiquettes du magasin sur les blisters…).
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s